C&A, leader mondial de vêtements en coton bio

C&A Europe est désormais le leader mondial de la distribution de vêtements fabriqués à partir de coton bio certifié. C’est ce que confirme le rapport conjoncturel publié récemment par l’Organic Exchange. La marque américaine

de vêtements de sports Nike et la chaîne de magasins Wallmart se classent derrière C& A, en deuxième et troisième positions.

« Nous sommes particulièrement fiers d’être désormais le numéro un mondial de la vente d’articles de mode fabriqués à partir de coton bio » déclare Andreas Seitz, membre et porte-parole du Comité exécutif européen de C&A Europe. En 2009, le nombre de vêtements en coton bio vendus par C&A aux particuliers a progressé de plus de 17 % par rapport à l’année précédente pour atteindre un total de 18 millions de pièces.C&A, leader mondial de vêtements en coton bio

En 2010, C&A prévoit de vendre autour de 23 millions d’articles en coton bio. La part des vêtements en coton bio certifié passera ainsi à 10 % de l’ensemble de la collection coton de C&A. En guise de comparaison, le coton bio représente actuellement à peine 0,75 % de la production mondiale de coton. C&A Europe est actuellement représentée sur le continent par 1 410 magasins sur 19 marchés nationaux.

« Notre engagement en faveur du coton bio ne répond pas seulement aux attentes de notre clientèle. Il fait également partie de notre responsabilité sociétale, à nous, entreprise » affirme M. Seitz. En 2007, C&A a fait sien l’objectif stratégique de proposer au marché de masse de l’habillement des articles de mode en coton bio. « En s’orientant de façon suivie vers le coton bio, C&A entend apporter sa contribution au soutien ô combien nécessaire de l’agriculture durable » précise-t-il, faisant référence au rapport de l’Organic Exchange. Et d’ajouter : « Notre but n’est pas seulement de protéger l’environnement en rationalisant notre consommation d’énergie et d’eau. Il importe tout autant de protéger les gens et le milieu naturel en recourant moins aux fertilisants chimiques et aux pesticides tout en améliorant les conditions d’existence des producteurs de coton. »

On cultive actuellement du coton bio dans 22 pays, sur une superficie totale de 253 000 hectares. Dans son rapport, l’Organic Exchange révèle que 220 000 producteurs à travers le monde s’adonnent à la culture du coton bio. L’organisation indique également que la récolte du coton cultivé en intégrant une démarche biologique a progressé de quelque 20 % en 2009 pour atteindre 802 599 balles. Ce chiffre est en recul par rapport à l’année précédente, qui s’était caractérisée par une surproduction marquée.

Dans ce contexte, C&A est consciente de l’importance pour les entreprises d’assumer leurs responsabilités tout au long de la chaîne de valeur du textile. « Promouvoir le développement durable au sein de l’industrie de la mode, cela suppose d’adopter une approche holistique qui va bien au-delà de la simple vente de vêtements de mode fabriqués à partir de coton bio » explique M. Seitz. C’est pourquoi C&A a lancé une série d’initiatives par le passé, en particulier en Inde.

 

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS