Delphine ou Antoine: quel successeur pour Bernard Arnault?

Bernard Arnault pourrait bientôt prendre sa retraite. C’est l’agence Bloomberg qui l’affirme cette semaine. Les passionarias de l’égalité en toutes choses y verront un motif de plus pour grincer des dents car non et non : les monarchies n’ont pas

disparu en France - les dynasties tout au moins - et dans le cas de la succession de l’homme le plus riche de France, tous les regards se tournent déjà vers les enfants du magnat : Delphine et Antoine.

Ce quiDelphine ou Antoine: quel successeur pour Bernard Arnault? est sûr c’est que Bernard Arnault, 64 ans cette année, prépare activement sa succession. La bruyante affaire de naturalisation belge avait concentré l’attention sur l’aspect fiscal immédiat de cette opération mais le but ultime était avant tout pour le patron de LVMH de garantir l’avenir de son puissant holding en cas de mésentente entre les enfants par le biais d’une fondation et aussi d’éviter à ceux-ci d’exorbitants droits de succession.


Louis Vuitton pour Delphine, Berluti pour Antoine

Pas de précipitation cependant : avant de confier à ses enfants les clefs de son empire, l’homme d’affaire entend bien les mettre à l’épreuve. Pour Delphine Arnault, 38 ans, le poste de directrice générale adjointe de Louis Vuitton auquel elle vient d’être nommée en juin dernier fait figure de test. Auparavant, elle opérait chez Christian Dior, l’autre marque star du groupe. Elle était le bras droit de Sidney Toledano qui faisait office de mentor. Une première épreuve réussie haut la main comme le fait remarquer Bloomberg qui cite le cabinet & co : "Durant ses cinq ans chez Dior, les ventes de la marque ont progressé de 67 pour cent à 1,28 milliard d'euros".

Elle a pris ses fonctions chez Vuitton en septembre et pour l’occasion, les responsabilités du directeur adjoint ont été élargies. Elle arrive à un moment clé puisqu’il s’agit pour le maroquinier de redorer son image ternie par une exposition excessive en mettant en avant des produits plus haut de gamme que les sacs en toile. Une de ces premières décisions fut la nomination d’un nouveau directeur artistique chargé de superviser les sacs en cuir.

Très impliquée dans l’aspect créatif, cette diplômée de l'Edhec en France et de la London School of Economics entretient des rapports étroits avec les créateurs du groupe, selon un porte-parole. L'arrivée du belge Raf Simons , c’est elle. Et il se murmure déjà qu’elle voudrait mettre Nicolas Guesquière à la tête de la direction artistique de Vuitton.

Pour Antoine, le challenge est diffèrent : il y a deux ans, son père lui a demandé de prendre la tête du bottier Berluti et d’en faire une marque globale. Un challenge excitant même s’ il faut bien constater que les enjeux sont bien moindre que pour Louis Vuitton qui pèse un poids considérable dans la rentabilité du groupe tandis que Berluti n’y joue un rôle que tout à fait secondaire. Ce qui n’empêche pas Antoine Arnault, 36 ans, d’être considéré par les analystes comme le meilleur profil pour remplacer son père. Plus extraverti que sa sœur, on lui reconnait d’excellentes compétences en gestion de personnes. D’autres au contraire, comme l’agence Bloomberg, considère que Delphine, née comme Antoine du premier mariage de Bernard Arnault, serait la mieux placée pour succéder à son père.


Extraverti, introverti

Les taches qu’on leur a confiées sont très différentes, comme leurs caractères finalement. Delphine Arnault est décrite par son entourage comme réservée et rusée, tandis que son frère manifeste plus d’empathie envers ses interlocuteurs, avec un vrai talent pour la communication. Il a rejoint LVMH en 2002 après avoir étudié à l’Insead et à HEC Montreal. Et depuis, on ne peut pas dire qu’il fuit les médias. On le voit régulièrement en photos avec sa compagne Natalia Vodianova. De plus, c’est un joueur de poker avisé qui sait visiblement maitriser ses nerfs. C’est à lui qu’on doit la campagne Louis Vuitton avec Mikhail Gorbachev, Catherine Deneuve Steffi Graff et André Agassi. Bernard Arnault a récemment déclaré qu’il s’attendait à ce que son fils ainé augmente le bénéfice de Berlutti d’une centaine de millions d’euros. Sans donner de date butoir cependant. La marque qui n’est pas rentable encore pour l’instant avait réalisé un chiffre d’affaire de 90 millions en 2012. Récemment Antoine Arnault a joué un rôle important dans l’acquisition de Loro Piana et il se dit qu’il pourrait bientôt gérer cette société italienne de renom.

Delphine et Antoine, né d’un premier mariage, ne doivent pas faire oublier que Bernard Arnault a cinq enfants. Les trois derniers nés d’un second mariage sont beaucoup plus jeunes mais il n’est pas exclu qu’ils se révèlent un jour ou l’autre de grands gestionnaires. Le magnat a aussi un neveu et une nièce dont il est très proche. Autant dire que les successeurs potentiels ne manquent pas. Et puis la retraite, on parle souvent de la prendre quand le travail est pénible mais au fond, qui devant le fait accompli a envie de céder les rennes d’un tel pouvoir ?
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS