Excellent semestre pour Hermès

Le sellier de luxe au premier semestre 2012 fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 1 591,4 M€ (+21,9% à taux de change courants, et +15,4% à taux de change constants). La rentabilité opérationnelle courante atteint 32,1% des ventes.



SurExcellent semestre pour Hermès les six premiers mois de l'année, toutes les zones géographiques de l'entreprise familiale ont contribué à la croissance de l’activité du groupe Hermès : L'Asie hors Japon (+25%, soutenue par la Chine, Singapour et Hong Kong) et Japon (+3%) ; France (+10%) et Europe hors France (+21%) ; Amérique (+9%) malgré un comparable exceptionnel en 2011 (+34%).

Grâce au succès des collections printemps - été signées Christophe Lemaire (en poste depuis décembre 2010), la division vêtement et accessoires a connu une forte croissance : +21%.

Le métier soie et textiles, en hausse de 15%, bénéficie de la richesse de ses collections.

Les ventes de la division maroquinerie-sellerie, dont les investissements dans les capacités de production se poursuivent, progressent de 10%.

Par ailleurs, l’horlogerie récolte les fruits de son investissement continu dans ses savoir-faire et progresse fortement : +23% alors que les autres métiers (bijouterie et art de vivre) accomplissent un semestre remarquable  : +50 %.

Le résultat opérationnel croît de 22,2% et atteint 510,9 M€ contre 418,1 M€ au premier semestre 2011, soit une rentabilité opérationnelle de 32,1%, proche de la performance réalisée l’année dernière.

Le résultat net consolidé s’élève à 335,1 M€ contre 290,9 M€ au premier semestre 2011. Après retraitement de la plus-value de cession brute (29,5 M€) réalisée lors de la cession de la participation dans le groupe Jean-Paul Gaultier au premier semestre 2011, la progression du résultat net atteint 28%.

La capacité d’autofinancement s’élève à 392,5 M€ et croît de 19 %. Après financement de l’ensemble des investissements opérationnels et financiers (68,8 M€), le versement du dividende ordinaire et d’un dividende exceptionnel, la trésorerie nette IFRS s’élève à 463,7 M€ au 30 juin 2012 contre 1 038,3 M€ fin 2011.

Le groupe a procédé au cours du premier semestre au rachat de 89.582 actions pour 21,0 M€, hors mouvements dans le cadre du contrat de liquidité.

Hermès employait 9.526 personnes fin juin 2012.

445 nouveaux emplois ont été créés au premier semestre, permettant ainsi de renforcer les équipes de ventes et de production pour faire face au succès des collections.

Enfin, compte tenu des ventes réalisées au premier semestre, l’objectif de progression annuelle du chiffre d’affaires consolidé à taux de change constants pourrait être de l’ordre de 12 %. La marge opérationnelle courante, exprimée en pourcentage des ventes, devrait être comprise entre celle de 2010 et le plus haut historique atteint en 2011.

Au cours du deuxième semestre, Hermès poursuivra sa stratégie basée sur le développement du réseau de distribution, le renforcement de ses capacités de production et la sécurisation de ses approvisionnements.

Photo : Hermès.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS