Gérard Darel parvient à "essuyer sa dette" de 100M€

La marque de prêt-à-porter, Gérard Darel, a obtenu le rééchelonnement de sa dette de 100 millions d’euros après un an et demi de restructuration. Objectif: investir dans de nouvelles collections et rénover ses magasins Aujourd’hui lundi 8 août, le Tribunal de Commerce a homologué le



La marque de prêt-à-porter, Gérard Darel, a obtenu le rééchelonnement de sa dette de 100 millions d’euros après un an et demi de restructuration.

Objectif: investir dans de nouvelles collections et rénover ses magasins

Gérard Darel parvient à "essuyer sa dette" de 100M€Aujourd’hui lundi 8 août, le Tribunal de Commerce a homologué le plan de renégociation de la dette du groupe de 100 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros. La marque haut-de-gamme qui entre en concurrence directe avec des marques comme Maje, Sandro ou The Kooples, bénéficiera d’un rééchelonnement d’un an jusqu’à 2018 et du soutien financier de son actionnaire majoritaire le fonds Advent. Cette opération lui donnera de quoi réinvestir dans ses nouvelles collections et de rénover son réseau de distribution qui compte actuellement 300 points de vente. Concernant sa stratégie de produit, Gérard Darel misera davantage sur la vente de sacs à main cultes ainsi que sur sa marque jeune « Pablo ».

Pour sa réorganisation opérationnelle, la société familiale freinée par la baisse de ses bénéfices ces dernières années, le fonds était passé de 70 à 90 pour cent du capital à l’été dernier. C’est Sandrine Lilienfeld qui mènera Gérard Darel vers la transformation de la société familiale, comme elle l’avait fait auparavant pour Naf Naf chez Vivarte. Quant aux collections, elles seront dirigées cet hiver par Brigitte Comazzi Duval.

Sans donner de chiffres encore concrets, le groupe prévoit d’ici 2015 d’atteindre le plein de son développement aussi bien en France qu’à l’international.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS