Hermès : dispense d'OPA contestée par l'Adam

L'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) menée par Colette Neuville va faire appel suite à l'annonce jeudi dernier de la décision de l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'autoriser la dispense d'offre publique d'achat,

demandée par les actionnaires familaux d'Hermès.

Colette Neuville estime que cette affaire " pose le problème de la valeur de l'information réglementée", publiée par les dirigeants d'Hermès, ces derniers ayant, dans les documents transmis au régulateur et au marché, toujours indiqué qu'il n'existait pas d'actionnaire contrôlant seul ou de concert le capital de la société".

L'aHermès : dispense d'OPA contestée par l'Adamppel de l'Adam va bloquer toute initiative, de la part d'Hermès ou de LVMH. La décision de la cour d'appel sera prononcée dans environ deux ou trois mois. En attendant, la situation se complique chez la maison du Fabourg St Honoré. Selon le magazine Challenges, 20 membres de la famille Hermès, soit 7% au moins des actions, renonceraient à rentrer dans la holding créée pour contrer l'offre de LVMH, selon une information de Bloomberg publiée mardi 11 janvier.

Cette défection d'une partie des membres de la famille créerait ainsi une opportunité pour LVMH de profiter de leur division pour s'emparer du sellier.

La famille possède 73,4% du capital d'Hermès mais aucun héritier n'en a individuellement plus de 5%.

Interrogé par Bloomberg, Patrick Albaladejo, le directeur général adjoint d'Hermès, indique que cette décision ne signifie pas que les 20 membres de la famille ne soutiennent pas la politique de défense mise en place. Ils pourraient rejoindre le processus plus tard. A suivre...


Photo : Hermès SS11

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS