Interfilière Paris: bilan du salon

Les français ont été plus discrets lors de cette édition : ce premier week end particulièrement ensoleillé les a-t-il poussés vers de plus ludiques occupations ? Toujours est-il que plus de 26300 visiteurs se sont rendu porte de Versailles

au salon Mode City pour célébrer pendant trois jours du 6 au 8 juillet la filière du maillot de bain et de la lingerie, de l’amont à l’aval.

VisiblementInterfilière Paris: bilan du salon décidés, les quelques 11000 visiteurs d’Interfilière ne se sont pas laisser gagner par la torpeur estivale. D’apres Eurovet, l’organisateur du salon, ils ont été remarquablement attentifs aux collections de la saison AH 2014/2015, et les acheteurs ont montré un dynamisme certain. Une impression corroborée par le témoignage de plusieurs exposants. « J’ai l’impression que nos clients fidèles reprennent confiance. Leur intérêt pour nos trois nouvelles technologies, Grandesse pour le maintien et la finesse, New Face of Lace pour les dentelles bistretch et Cosmétotextiles devrait nous permettre de voir rapidement des projets aboutir. Il y a clairement une demande de confort accru cette saison. » explique Zoya Rutskaya-Sebek, directeur des ventes de Chanty.

Jean-Laurent Perrin, pour les tissages Perrin confirme cette impression : « La fréquentation est bien meilleure en terme de cibles. Il y a beaucoup plus de potentiel avec les clients que nous avons reçus. La soie tendant à devenir un produit d’exception, nous avons dû appliquer notre savoir-faire sur des bases polyamides jacquards répondant mieux aux contraintes du marché. » Lindsay McKean chez Susanna Samson Design indique de son côté : « Nous n’avons depuis 4 ans que des bons contacts. Cette année nous avons eu de nouveaux clients, français pour la plupart. Le style romantique en lingerie avec de grandes fleurs tapisserie et le style Hawaï en beachwear restent des valeurs sûres. »

Chez les dentelliers, même vent de satisfaction comme l’indique le témoignage recueilli aupres d’Olivier Noyon : « C’est un salon très positif, car toutes les actions faites sur la Dentelle de Calais ont été bien accueillies, et bien relayées chez nos clients. Nous avons eu de très bons rendez-vous. Finalement les choses sont clairement établies entre ceux qui restent traditionnels et timorés et ceux qui recherchent des nouveautés sur des articles raffinés. Ces marques-là ont compris qu’il fallait donner envie aux consommatrices avec des produits qui font la différence. Ce qui ne veut pas dire clinquants ! »

Pour la première fois, Interfilière Paris accueillait l’ennoblissement textile, profession mal connue des tisseurs et des tricoteurs malgré son inégalable contribution à la valeur ajoutée des produits finis. Dans une vitrine dédiée, 8 sociétés françaises ont fait la démonstration de leur savoir-faire afin de de développer avec les confectionneurs de nouvelles matières, plus belles, plus techniques ou les deux conjugués. À noter, la présence de jeunes créateurs et de marques en création qui prouvent qu’un avenir positif et désinhibé se dessine.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS