• Home
  • V1
  • Fashion
  • John Galliano embauché chez Oscar de la Renta?

John Galliano embauché chez Oscar de la Renta?

loading...

Scroll down to read more

Fashion

Oscar de la Renta n'en a jamais fait mystère: il veut offrir à John Galliano une seconde chance. Un retour compliqué car si l'ancien directeur artistique de Dior peut compter sur le soutien de personnalités puissantes, parmi lesquelles se

trouvent Anna Wintour qui s'active avec ferveur en coulisses pour favoriser le retour de son compatriote (Galliano et Wintour sont de nationalité anglaise), le couturier déchu doit aussi faire face à une hostilité farouche d'une grande partie de la profession. Rappelons que Galliano fut licencié de chez Dior pour avoir prononcé sur la voie publique des insultes racistes et antisémites d'une violence terrible.

Deux
camps s'opposent donc. Les contres ont remporté une victoire récente puisque les cours devant être assurés par Galliano pour la St Martins School ont été annulé. Néammoins, petit à petit, l'anglais orchestre son retour. Au début de l'année, sa mission d'interim - il faut bien nommer ainsi son apparition de trois semaines dans les studios d'Oscar de la Renta pour la préparation de la collection Automne-Hiver 2013/2014 du styliste - avait été très médiatisée. Oscar de la Renta ne s'était pas privé de commenté ce premier pas au WWD : " John Galliano a travaillé longtemps et dur sur son rétablissement et je suis heureux de lui donner l'opportunité de revenir dans le monde de la mode, de lui offrir cette période d'adaptation".

De la Renta s'était bien gardé d'annoncer un remplacement futur. "Suis-je prêts à prendre ma retraite? Est-ce que John va me remplacer ? Certainement pas. J'espère être là pour longtemps". Mais il est de plus en plus notable que le styliste originaire de la République Dominicaine souffre d'une grave maladie: une tumeur au cerveau. On prétend même que le retour de Galliano serait une manière pour De La Renta de remplir un devoir religieux. Un devoir fortifié par l'envie d'Anna Wintour, -encore elle - de voir le génial couturier anglais revenir à New York par la grande porte après avoir été chassé par Paris. Un retour en grâce du génie déchu permettrait d'après les calculs de la puissante rédactrice en chef du Vogue US de renforcer le prestige artistique et d'augmenter la force médiatique de la mode new-yorkaise face à ses concurrentes directes: Paris et Milan.


Oscar de la Renta: "j'aime John. C'est un type génial et je suis heureux de lui avoir donné une seconde chance"

Toujours est-il que les communications qui fuitent de la société d'Oscar de la Renta laissent de moins en moins place au doute. Le grand styliste dominicain a récemment admis: "nous avons tous adoré avoir John ici dans le studio et nous aimerions trouver un moyen de l'avoir ici plus souvent". Fin juillet, il continuait à vanter les mérites de Galliano à la chaîne de télévision CBS : "John a eu beaucoup de problèmes, des problèmes de santé, d'excès, mais j'aime John. C'est un type génial et je suis heureux de lui avoir donné une seconde chance et j'espère qu'il surmontera tout ça".

Et enfin, Alex Bolen, directeur général d'Oscar de la Renta, déclarait ces jours-ci sur le site du WWD : "Comme nous l'avons déjà dit, nous sommes profondément impressionnés par le talent de John et nous aimerions trouver un moyen de travailler avec lui dans l'avenir." Difficile d'être plus clair. Quant à savoir si le monde de la mode est prêt à pardonner à John Galliano, c'est sans doute, sur ce sujet, comme sur tous les sujets liés au business, La Rochefoucauld qui a raison: nos sentiments et nos opinions prennent très vite la couleur de nos intérêts. Et les historiens de la mode pourraient citer ici la jurisprudence Gabrielle Chanel "pardonnée" de son passé fort trouble - et proche, à bien des égards, de la collaboration active pendant la guerre - par ses propres partenaires financiers: les Weirtheimer.
alex bolen
Anna Wintour
John Galliano
Oscar De La Renta
WWD