L'attractivité de 60 Days se confirme

Plus d'évènements qui s'inscrivent dans la dynamique des nouveaux timing d’achats qui caractérisent aujourd’hui la distribution de prêt à porter et d’accessoires, tel est l'objectif d'Eurovet et WSN développement, organisateurs de salons

professionnels textile et mode. A la rentrée prochaine, 34 marques exposeront à Sixty Days, ce rendez-vous consacré à la Fast Fashion, dernier né des salons de la Porte de Versailles.

L'attractivité de 60 Days se confirme Bernard Morvan, Président de la Fédération Nationale de l'Habillement affirme que 15 à 30% du budget saisonnier est réservé à l'actualisation mais la tendance est à l'augmentation : " cette arrivée de Sixty Days me parait justifiée et je rajouterai même que c'est un sujet qu'il faut suivre avec attention. C'est le futur car cette offre colle à la tendance du moment, s'adapte donc à la demande et aux nécessités, et permet donc de renforcer le chiffre d'affaire des boutiques.
 
Jusqu'à présent, pour trouver des marques- partenaires ayant adapté leur offre, il fallait tourner vers l'étranger (Europe du Nord pour des marques, ou vers l' Italie pour son offre de pronto moda à Bologne, à Milan ou à Naples...). Il est logique qu'un salon soit enfin positionné en France pour rassembler une offre de ce type," rajoute t-il.
 
" L'actualisation représente 15 à 20% de mon budget par saison. Concernant Sixty Days, je trouve le principe très intéressant car je pense que les multimarques, pour faire face à l'invasion des monomarques en franchise et autres dont internet, vont devoir être très vigilants sur leurs achats.
 
Ils devront consacrer de moins en moins de budget aux collections achetées à l'avance et garder de plus en plus de budget pour acheter en temps réel, de manière à gérer leur stock au plus serré," explique Jordie Baye de la marque espagnol Despiral.
 
De son coté, Malala Vega Olmos de l'enseigne Anglomania confirme elle aussi, l'interet de Sixty Days pour les professionnels de l'habillement en Espagne : " Sachez que jusqu'en 2007 je commandais environ 40% de mes budgets en réactualisation.
 
Aujourd'hui malheureusement avec les soldes flottants et les ventes privées sur internet le besoin de pièces en réassort est réduit et cassent l'élan de la clientèle en pleine saison.
 
Sixty Days correspond donc à un besoin du marché, car personnellement je préférerai avoir la possibilité de trouver des sources de réactualisation en cours de saison".
 
Rendez-vous du 3 au 6 septembre prochain.
 
Rédaction : CJL

Photo : Despiral (Espagne)
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS