L'industrie du luxe génère des créations d'emplois

Quels sont les secteurs pourvoyeurs d'emplois pour l'industrie en France ? Les spécialistes répondent spontanément à cette question : l'aéronautique. Ils n'auront pas tort puisque cette filière a permis la création de presque 8000 emplois depuis 2009. Mais ils auraient tort de ne pas citer également

l'industrie du luxe qui, selon les estimations du cabinet Trendeo relevées dans la nouvelle édition du journal économique Les Echos, a assuré de son côté la création de près de 5000 postes en France sur la même période.

Un chiffre conséquent L'industrie du luxe génère des créations d'emploisdans un contexte où, selon le Conseil National de l'Industrie, l'ensemble de l'industrie a perdu près de 62000 salariés en 2013 dans l'hexagone.

La création de nouveaux emplois était déjà l'un des principaux sujets de conversation de la dernière édition du salon made in France (la prochaine session se déroulera au carreau du temple du 9 au 10 avril prochain). Des PME exposantes comme Getex ou encore La Ferriere Couture, spécialisées dans le luxe et le Chaine & Trame ne cachaient pas connaitre un regain d'activité et rechercher à nouveau des couturières. Le groupement professionnel Mode Grand Ouest confirmait lui aussi que la confection de luxe renouait activement avec les embauches. Les nombreux hommes et femmes politiques qui arpentaient les allées du salon n'avaient plus à écouter, comme au plus fort de la crise, les doléances d'entreprises qui se plaignent de leur baisse d'activité mais au contraire, ils devaient répondre cette fois ci à la demande angoissée d'exposants voulant trouver et former du personnel qualifié. Ainsi, dans les Pays de la Loire, alors que la filière mode réunit 300 PME importantes et emploie 12.000 salariés, la filière sait que le quart de ses effectifs sera à remplacer dans les cinq prochaines années.

Nouvelles créations d'emplois et nouveaux ateliers

Ces nouvelles créations d'emplois dans l'industrie du luxe s'expliquent d'une part, à cause de la délocalisation de la fabrication moyen-de-gamme vers les pays à bas coûts : ces délocalisations ont conduit de nombreuses PME à monter en gamme afin de devenir façonniers pour les grandes marques de luxe. Ces PME se sont désormais complètement spécialisées dans les produits difficiles à faire, nécessitant de nombreuses opérations. Ensuite, à l'image de marques comme Repetto, certains labels ont décidé de jouer sur la proximité pour multiplier des collections en éditions limités.

Comme l'indiquent les échos, certaines marques de luxe installent de nouveaux ateliers en France. En tête de liste, la filière cuir comme le prouve l'exemple du maroquinier de luxe Hermès qui a créé l'été dernier deux nouveaux ateliers de maroquinerie-sellerie dans le Doubs. Deux nouveaux sites qui devraient employer 390 salariés d'ici fin 2015.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS