La soie lyonnaise : une valeur sûre pour le Made in France

La ville de Lyon est mondialement connue pour son riche héritage textile, et notamment son industrie de la soie. Aujourd'hui, les tisserands lyonnais ne connaissent pas la crise grâce à un regain de la demande de la part des acteurs du luxe et

des aficionados du Made in France.

LaLa soie lyonnaise : une valeur sûre pour le Made in France région Rhône-Alpes compte une quarantaine d'entreprises de soieries et emploie environ 16.000 personnes. Leader national dans les Textiles Techniques avec une production de plus de 300.000 tonnes et 70 % du chiffres d’affaires national (18 % de la production européenne), le Rhône Alpes est la seule région française où est présente l’ensemble de la filière textile.

" La soierie à Lyon et en Rhône-Alpes (sud-est de la France) se porte bien, 170 tonnes de fils de soie sont traités chaque année, c'est une filière complète avec de nombreux métiers qui vont du moulinage à l'ennoblissement de la soie", a expliqué Isabelle Weiler, chargée de projet à Unitex, dans une interview avec l'Agence France Presse.

Le secteur du textile de la région reste un univers de PMI puisque 90% des entreprises ont moins de 50 salariés et 70% d’entre elles réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros. Néanmoins, la deuxième région de France se distingue par la présence sur son territoire d’Etablissements de Taille Intermédiaire (ETI) surtout spécialisés sur les marchés techniques qui possèdent des filiales sur plusieurs continents.

Les entreprises du textiles restent très tournées vers l’export soit directement (45% des entreprises exportent directement au-moins 25% de leur chiffre d’affaires), soit à travers les produits qu’elles livrent à leurs clients et qui sont destinés à l’export.

La manufacture de soieries Tassinari et Chatel fondée en 1680, fournit des étoffes de soie à la Maison Blanche et l'Elysée. Comme de nombreux soyeurs qui travaillent dans la région depuis plusieurs siècles, l'entreprise a répondu présent à la 8ème édition du Marché des Soies qui s'est tenue à Lyon, du 22 au 26 novembre.

L'événement a été parrainé cette année par la créatrice de mode agnès b. La styliste a dessiné l'incontournable Carré Collector du Marché des Soies, éditée à seulement 400 exemplaires. Il a été mis en vente au profit de deux associations en faveur de l’enfance : Art à l’hôpital et Enfance et Partage.

L'entreprise Marc Rozier a également été exposant à ce grand rendez-vous lyonnais. Cette société familiale fondée en 1890, implantée à Lyon crée et fabrique dix collections par an de 70 à 90 modèles. Composés de matières naturelles : soie, et aussi coton, lin, laine, les produits se déclinent sous forme de tissés, de teints et d’imprimés destinés à une clientèle moyen-haut de gamme. Le fabricant de foulards exporte près de la moitié de sa production en Europe et en Asie.

" Nous en sommes à la 4e génération, l'activité est essentiellement tournée vers le foulard à 80%. 20% est consacré au tissu pour la confection haut de gamme", précise Didier Provent, pdg de Marc Rozier. L'entreprise achète le fil en Chine ou Brésil, mais assure une production 100% Made in France et dans ses propres usines. " Il y a encore une fibre pour la soie à Lyon, nous sommes sur un marché qualitatif et non quantitatif qui nous permet de résister à la concurrence asiatique", conclut M. Provent.

Photo : Brochier Soieries et la fabrication d'un carré collector signé agnès b.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS