• Home
  • V1
  • Fashion
  • Les prix changeants d’Amazon

Les prix changeants d’Amazon

17 déc. 2013

Fashion

Le business plan du géant américain du commerce en ligne Amazon n’est pas commun. Elle provoque même parfois la raillerie de ses concurrents : le patron de vente-privée.com, Jacques-Antoine Granjon, a ainsi largement ironisé sur le coup de

communication que s' est permis Jeff Bezos, le PDG d’Amazon en annonçant en pleine émission télé américaine, la future livraison de petits colis en zone urbaine via des mini-drones.

Mais
derrière la moquerie, tous les acteurs du e-commerce doivent se souvenir que lors de sa création en 1994, le choix d’une croissance « lente » revendiquée par Jeff Bezos avait déjà à l’époque suscité le dédain et le mépris des stars de la ruée vers l’or des débuts d’internet et même provoqué la colère des actionnaires qui se plaignaient amèrement des profits trop lents de la compagnie. L’éclatement de la bulle internet qui provoqua la faillite de nombreuses entreprises du web donna pourtant raison au modèle proposé par Jeff Bezos. En 1999, le magazine Time a nomma Bezos Personnalité de l’année et souligna que son entreprise avait participé à populariser le commerce électronique. Amazon fait partie avec Apple, Google et Facebook des quatre grands d'Internet. L’entreprise (qui a une filiale française depuis 2000) emploie 51300 personnes dans le monde. L'an dernier, l’entreprise revendiqua lors du jour le plus faste de l'année en termes de ventes (c’était un 26 novembre) 26.5 millions de produits vendus dans le monde. 306 à la seconde…


Amazon change de prix 2,5 millions de fois par jour

La recette gagnante d’Amazon : proposer les prix les plus bas, s'adapter à la demande, gérer les stocks le plus finement possible. Un paradigme suivi en toute logique par tous les grands du net. Avec une spécificité marquée cependant : une réputation de neutralité liée au fait que l’entreprise propose plusieurs sources en concurrence pour les mêmes produits. Une stratégie qui prive Amazon d'éventuels revenus d'affiliation exclusive, mais qui permet d'offrir des prix plus serrés. Et qui dit prix serrés dit changements de prix permanents. Selon Profitero, un cabinet américain spécialisé dans l’étude des prix, ces changements de prix auraient lieu chez Amazon 2,5 millions de fois par jour.

La fréquence de ces modifications opérées grâce à des logiciels dédiés n’aurait cessé d’augmenter selon Profitero et cela devrait se poursuivre davantage encore. "Le nombre de changement de prix va continuer d'augmenter à mesure que le paysage de la distribution va devenir de plus en plus concurrentiel" indique ainsi Volodymyr Pigrukh, le PDG de Profitero. A titre de comparaison les géants américains Walmart et Bestbuy ne changent de prix que 50000 fois par jour.

Une valse des prix évidemment impossible à tenir pour les détaillants qui ne peuvent appliquer manuellement cette fréquence de changements. Exploit d’Amazon ou grief supplémentaire à mettre au compte du géant du e-commerce ? Amazon cumule en effet de nombreuses critiques vis-à-vis des conditions de travail de ses employés jugés « digne du XIXe siècle » par le journaliste Jean-Baptiste Malet qui a fait partie des 1 200 salariés embauchés pour travailler au sein de l'entrepôt de Montélimar, la grande proportion de ses emplois précaires mais aussi des problèmes liés aux soupçons d’optimisation fiscale : la société américaine ne paierait pas d’impôt à la hauteur de son chiffre d’affaire réalisé en France. Dans un entretien au Républicain lorrain, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a d’ailleurs jugé ces pratiques « destructrices d'emploi, destructrices de culture, destructrices de lien social ». Amazon devrait 198 millions au fisc français.
AMAZON
Jacques-Antoine Granjon
Jeff Bezos
Profitero
Vente Privee