Les résultats encourageants de la filière française du cuir

Le Conseil National du Cuir - confédération qui regroupe 19 fédérations et syndicats professionnels de la filière française du cuir, depuis l’élevage jusqu’à la distribution des produits finis – communiquent des chiffres encourageants : les Chiffres d’Affaires

des producteurs français, chausseurs et maroquiniers, ont été en hausse au premier semestre 2013.

Dans le détail, les chiffres d’affaires réalisés par les producteurs de chaussures et par les fabricants d’articles de maroquinerie sont en progression de 3 pour cent. La production de chaussures et autres articles chaussants augmente de 14 pour cent. Les résultats sont également positifs à l’export : les montants des ventes à l’étranger de chaussures (985 millions d’euros) et d’articles de maroquinerie (2371 millions d’euros) progressent respectivement de 5 et 2 pour cent.

Le Les résultats encourageants de la filière française du cuirproblème des matières premières persiste

Un bémol cependant : des problèmes liés aux approvisionnements en matières premières persistent. La demande reste toujours plus forte que l’offre ; les cours des peaux brutes et finies demeurent élevés. De plus, le ralentissement de la consommation de viandes s’accompagne d’une réduction des abattages pour l’ensemble des animaux. Les abattages de bovins, de veaux et d’ovins se sont réduits de 5, 4 et 2 pour cent. Les productions de cuirs et peaux finis de bovins (1155 tonnes) et d’ovins (2116 milliers de peaux) régressent de 11 et 5 pour cent alors que celles de peaux finies de veaux (793 milliers de mètres carrés) augmentent de 1 pour cent.

Les tanneurs et mégissiers français font donc face à une pénurie de peaux brutes de qualité mais parviennent à maintenir leur chiffre d’affaires à un niveau comparable à celui de l’an passé, respectivement 89 et 126 millions d’euros pour le premier semestre 2013. La filière Cuir française regroupe 8000 entreprises pour 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 70 000 personnes salariées dans les industries du cuir, de la tannerie-mégisserie, de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, de la distribution d’articles de cuirs. La France est le premier producteur mondial des cuirs finis de veau et exotiques, le troisième exportateur mondial de cuirs et peaux bruts, le treizième exportateur de cuirs finis et le troisième exportateur mondial d’articles de maroquinerie.





 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS