LVMH: Pierre Godé, exil fiscal en Italie?

En annonçant la semaine dernière que Pierre Godé renonçait à toutes ses fonctions exécutives "au sein de la galaxie appartenant à Bernard Arnault", le site d’informations Wansquare a déclenché un tir nourri de la presse française qui

parle aujourd’hui d’exil fiscal.

Mediapart,LVMH: Pierre Godé, exil fiscal en Italie? tout d’abord, a expliqué les démissions de Godé, qualifié de « juriste retors qui a imaginé tous les montages de cette galaxie Arnault » par la volonté du conseiller le plus proche, le plus écouté de Bernard Arnault, de s’exiler fiscalement en Italie. Le Canard Enchaîné, dans son numéro qui parait aujourd’hui, titre "LVMH créateur d'évasion fiscale de luxe" - entre Arnault qui "organise depuis des années le transfert de sa fortune chez les Belges", et Godé qui "s'exile fiscalement" à Milan.

Le groupe LVMH a démenti aujourd'hui en bloc le fait que Pierre Godé, bras droit du PDG de LVMH, ait choisi l'exil fiscal en Italie, tout en confirmant la démission du conseiller de "toutes ses fonctions exécutives" dans l'empire Arnault.

"Pierre Godé est à Paris. Il a un pied-à-terre en Italie comme dans d'autres pays. Mais il n'est pas du tout exilé fiscal en Italie, nous démentons absolument", a déclaré un porte-parole de LVMH interrogé par l’AFP. Pierre Godé a en revanche bien "quitté toutes ses fonctions exécutives", depuis le 1er janvier, notamment son poste de directeur général de Groupe Arnault et la présidence de Financière Agache, a précisé le porte-parole. "C'était prévu, il a 68 ans révolus et il a consacré une vie entière à LVMH ».

A ces postes exécutifs, il est remplacé par Florian Ollivier, le directeur financier de la holding Groupe Arnault, qui chapeaute LVMH. Mais Godé "conserve toutes ses fonctions non exécutives, donc il reste vice-président et administrateur de LVMH aux côtés de Bernard Arnault", a ajouté le porte-parole. Médiapart, de son coté en a profité pour ajouter que "dans le groupe", on estime que "la distance ne gêne en rien le fonctionnement normal, le téléphone et internet existent".

Le Canard, enfin, assure que "démenti ou pas, Godé déménage bel et bien", pour profiter d'une fiscalité nettement plus avantageuse concernant le patrimoine et les plus-values réalisées sur des cessions d'actions. "Le numéro deux de LVMH s'épargnera ainsi une dépense inconsidérée de l'ordre de 1 million d'euros par an", écrit le Canard.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS