Márcia de Carvalho défile sur la Côte d'Azur

La styliste d’origine brésilienne qui habite à Paris depuis 20 ans, prépare avec beaucoup d'énergie son premier défilé de mode à Nice. « Ça me fait tellement plaisir parce que mon inspiration vient justement du soleil, de la lumière, des couleurs,

et ca correspond spécialement au sud de la France », affirme l’artiste à propos de l'idée de présenter sa collection dans le Midi.

altBasée sur des looks en dentelle vague, en dentelle au fuseau brésilienne et en dentelle de Calais, cette dernière collection révèle un univers riche en féminité, gaité, joie de vivre et surtout un délicat travail manuel. Pour cela, elle poursuit depuis quelques années une collaboration régulière avec un groupe de femmes artisanes au Brésil.

« Je suis amoureuse d'artisanat, de dentelles, de maille d'accessoires. J'aime les mélanges de toutes sortes, étonnants et surtout imprévus. J'associe volontiers rustique et raffiné, féminin et masculin, basique et glamour… », explique la styliste.

Le coté humain a toujours été très important pour la créatrice. C’est comme ça que cette année elle a développé une collection dédiée aux femmes ayant eu un cancer du sein dans le but d'affirmer leur féminité. Ce sont des jolies robes aux couleurs vivantes, spécialement dessinées pour qu’elles puissent s’adapter aux corps de ces femmes.

Fortement intéressée par les principes du commerce équitable et du développement durable, Márcia a crée en 2002 l’association Chaussettes Orphelines, qui redonne une seconde vie aux chaussettes esseulées. Grâce à des astucieux patchworks en associant des techniques de montage et de teinture utilisant crochet, tricot, broderies, ces chaussettes sont transformées en manteaux, robes, pulls, chapeaux, mitaines…Ces objets qui étaient devenus inutiles retrouvent alors une fonction et une valeur esthétique.

Ce projet en a entraîné un deuxième intimement lié : l’idée de proposer un atelier à des femmes en insertion sociale, culturelle ou économique en leur apprenant des techniques d’artisanat textile comme le patchwork, le tricot, le crochet et la broderie pour réaliser le processus de transformation des chaussettes. Ces ateliers ont lieu depuis 2008 tous les lundis dans son l’atelier à la Goutte d’Or, rue de la mode, où les femmes travaillent avec des étudiants en mode.                  
     
Márcia a débuté dans ce métier dans des maisons de couture prestigieuses comme Popy Moreni, Chloé, Torrente, Azzaro et Paule Ka.

  « Dans mon travail, ce que je préfère c'est ce que j'appelle la création intuitive, autrement dit créer sans aucun concept préalable. De natures très éclectiques, mes goûts m'emportent vers des styles parfois opposés », explique la créatrice de mode.

Rendez-vous vendredi 11 juin de 19h30 à  22h30 à l'Etage au sein du Théâtre National de Nice. 
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS