MFW : Lanvin crée le buzz

Non, la maison de couture parisienne ne défile pas à Milan cette semaine. Il va falloir patienter jusqu'au vendredi 4 mars prochain pour découvrir sa collection automne - hiver sur les podiums parisiens. Néanmoins, Lanvin a attendu le début

des festivités de la Fashion Week italienne pour annoncer l'ouverture de sa première boutique dans le célèbre « Quadrilatero della moda » à Milan.

Sous la direction artistique d’Alber Elbaz, Lanvin poursuit son extension sur le territoire européen
avec l’ouverture d’une boutique en plein centre de Milan.
 
Celle-ci occupe le rez-de-chaussée d’un bel hôtel particulier de caractère et d’une superficie de plus de 100 m2, à l’angle de la Via Della Spiga et de la Via Santo Spirito, temples du luxe milanais. Un univers dédié aux collections de prêt-à-porter et capsules « Blanche », « 22 Faubourg », « Tailoring » et « Denim ».
 
MFW : Lanvin crée le buzzPour le choix de Milan comme emplacement de la boutique, Thierry Andretta, Directeur Général de Lanvin, explique « nous sommes très heureux de nous installer au cœur de la seconde capitale du luxe, la seule qui manquait à notre réseau. L’hôtel particulier qui l’accueille nous rappelle l’emplacement historique du Faubourg Saint-Honoré à Paris. L’Italie est un marché très important pour nous, notamment grâce à l’ouverture prochaine de deux autres boutiques, l’une à Rome et l’autre à Bologne. »

  Comme pour chaque nouvelle boutique, Alber Elbaz et son équipe se sont inspirés de la ville elle-même pour créer une atmosphère d’une perfection absolue. Pour Milan, la « Scala », le « Duomo » et bien entendu la mode ont influencé les détails architecturaux de la boutique. Le design s’exprime par le choix d’un marbre de Carrare noir et blanc sur le sol, magnifié par de nombreux miroirs qui agrémentent les murs de la boutique ainsi que par les meubles d’esprit Art Déco si chers à Lanvin, comme ce canapé ancien qui préside un salon chaussures pour les clientes.
 
Dans le prolongement de la vitrine qui offre aux passants une scénographie originale orchestrée par Alber Elbaz, une grande bibliothèque murale servira d’écrin à plusieurs variations de sacs ;
les collections femmes s’exposent quant à elles quelques pas plus loin sur d’élégants portants. Tout près de là, les étagères en acier noir et les vitrines en verre et métal laissent découvrir la joaillerie et les chaussures.
 
En phase avec la philosophie de Lanvin, l’intérieur de la boutique attire le regard par la création d’une atmosphère conviviale et intimiste qui évoque celle d’une maison ou d’un appartement privé.
Le secret de cette ambiance ? Le jeu des matériaux bruts et raffinés, les lustres anciens conjugués aux murs en chêne naturel ornés de détails de moulure et d’irrégularités, jusqu’aux tapis étendus sur le sol.
 
L’ultime salon sera quant à lui réservé aux collections du soir et aux achats confidentiels. Cet espace, habillé de pans muraux en bois de chêne, pourra dès lors se transformer en salon d’essayage privé fermé par un grand rideau gris feutré. Alliance subtile entre classicisme et modernité, cette nouvelle boutique invite toutes les femmes à goûter et partager le rêve offert par Lanvin.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS