Mode homme : le chic réhabilité

A mi-chemin entre hier et aujourd’hui, Lucas Ossendrijver propose une nouvelle vision de l’élégance masculine chez la maison Lanvin. Dévoilée à Paris fin janvier, la collection automne - hiver 2011 - 2012 multiplie les superpositions,

les contrastes et les accords inattendus. " Plus classique que la précédente ", selon Ossendrijver qui travaille sous la direction d'Alber Elbaz, cette collection puise dans la mode rétro tout en recherchant à la fois plus de technicité dans la construction et un port plus léger et confortable. Les coupes hybrides et recherchées dans des tissus exclusifs sont ainsi agrémentées de finitions sophistiquées ou brutes empruntées à l’univers du sport ou à d’autres registres vestimentaires. Des aimants se cachent dans les revers des vestes pour un faux-déboutonnage.

Les manMode homme : le chic réhabilitéches des vestes et blousons sont taillées d’une seule pièce, du nylon se trame en « sandwich » dans leurs lainages à la fois doux et secs, contribuant à arrondir des silhouettes comme étirées.

Les manteaux ajustés, aux épaules rondes, côtoient des blazers croisés aux coutures d’épaules, cols et revers crantés. Un blouson d’aviateur en mouton retourné, rasé, sur-teint et délavé, affiche l’aspect d’une laine polaire, enfilé sur un costume croisé en Prince de Galles.
 
Pièce phare du vestiaire Lanvin : la chemise blanche accompagnée de cols roulés amovibles, qui créent l’illusion. Les mains sont gantées de tissu ou de cuir teint à la main. Quelques ceintures de cordes et de mousquetons assemblés sanglent le volume généreux de manteaux taillés en biais.

  Côté accessoires,  les mocassins à glands dans des cuirs précieux foulent le sol, aussitôt « talonnés » par des souliers à tige façon brodequins de « haute montagne » avec crochets et gros lacets mariant plusieurs cuirs et couleurs. Des sangles amovibles permettent d’en modifier parfois l’allure.

Les sacs aux volumes généreux sont astucieux, équipés de zips waterproof, de baleines, de boucles et autres coulisses.

Enfin, les chapeaux viennent magistralement coiffer les silhouettes des hommes et les ultimes passages, plus soir, en satin ou velours de soie, maintenant le cap d’une allure forte et personnelle.

Photo : Lanvin automne - hiver 2011 - 2012
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS