Mugler: reprendra, reprendra pas?

La fin de semaine dernière a été agitée par l’annonce dans plusieurs médias du retour du créateur Thierry Mugler à la tête de la direction artistique de la maison qui porte son nom. Une maison qui a connu le summum de sa gloire dans

les années 80 et 90 : le créateur avait créé sa maison en 1973 en revendiquant une élégance féminine sophistiquée à contre-courant de la mode folklorique et déstructurée de l’époque. Il avait ouvert sa première boutique à Paris, place des Victoires en 1978 et reçu la consécration en 1992 : année où il réalisa sa première collection haute couture à l’invitation de la Chambre Syndicale de La Haute Couture. Plusieurs défilés entreront dans la légende : en 1984, au Zénith, 6000 spectateurs, dont les deux tiers ont payé leur place vinrent célébrer les 10 ans de la maison. En 1995, au cirque d’hiver, un spectacle d’une heure et demie avec des top models de toutes les époques, des stars du cinéma, de la musique et de la jet set, célèbra les 20 ans de la marque.

llMugler: reprendra, reprendra pas? fait alors partie des créateurs des années 1990 qui hissent la mode au rang d’art visuel. En 1990 a lieu justement la rencontre avec Clarins, société de cosmétiques fondée en 1954. La société souhaite poursuivre sa diversification en lançant un nouveau parfum. Thierry Mugler Parfums est créé cette année-là, et Véra Strübi est nommée PDG de la nouvelle marque. 1992 signe l'entrée sur le marché de la parfumerie du premier parfum du couturier : Angel. Clarins appuie le positionnement du groupe et devient leader des deux axes.

S’il s’éloigne du monde de la mode pour explorer d'autres univers : photo, création de costumes de spectacles, mise en scène en 2002, d’autres stylistes vont œuvrer pour la marque. Mais il reste impliqué dans la création des parfums, le design des flacons, les visuels et le monde du spectacle. Après des pertes de plusieurs millions d'euros, Clarins ferme la partie « couture » de la marque en 2003. La société Clarins cesse d'exister en tant qu'entité juridique indépendante en 2011 : c'est la société Financière FC SA, le holding de la famille Courtin, qui a repris les activités et les actifs de Clarins.

Joël Palix, depuis 2008 est Président de la marque de Thierry Mugler et de Clarins Fragrance Group, incluant les marques de parfums : Thierry Mugler, Azzaro, Porsche Design, David Yurman et Swarovski. Après l’expérience Rosemary Rodriguez, qui a épaulé Mugler entre 1994 et 1999 et qui a repris les créations de mode de la Maison Thierry Mugler en main jusqu’en 2010, le directeur générale engage Nicola Formichetti pour relancer l’intérêt des médias sur la mode Mugler. Un pari réussi grâce à ce nouveau directeur artistique qui n’hésite pas à faire participer son amie lady Gaga aux défilés de la marque. Une nouvelle génération découvre Mugler.

Désormais le DG veut établir une « véritable cohérence entre la mode, les accessoires et les parfums ». Le départ de Formichetti pour Diesel (et le départ de deux responsables de création Sébastien Peigné et Romain Kremer, respectivement responsables de création prêt-à-porter femme et homme) est un départ voulue par les deux parties. La société Mugler sait que ces bénéfices viennent en quasi-totalité du parfum. Le réveil médiatique de la marque servira avant tout à exalter l’intérêt autour des parfums et des produits dérivés.

Pourquoi alors parler du retour de Thierry Mugler ? Parce que certains médias ont mal interprété un communiqué de presse émanant de la société et publié la semaine dernière.Mugler: reprendra, reprendra pas?

Non, le créateur Thierry Mugler ne devient pas le directeur artistique de la maison Thierry Mugler : il quitte en fait son poste directeur artistique de la division parfums, un poste qu’il occupe depuis 1992 et ne s’occupera plus de l’aspect purement artistique pour Thierry Mugler Parfums. Mais, indique le communiqué, il restera « conseiller créatif auprès de Joël Palix », un poste quasi honorifique qui n’est en aucun cas une nomination au poste de directeur artistique du prêt à porter. C’est-à-dire que Thierry Mugler s’éloigne encore un peu plus de sa maison.

Le créateur pourra se consacrer à ses projets de création théâtrale. Artiste polyvalent, il a collaboré avec le Cirque du Soleil en 2002, livré son imaginaire fantasmagorique dans Zumanity, une production « pour adultes » proposée durant plusieurs années au New York Hotel de Las Vegas. Et en 2009, il fut le conseiller artistique de la star américaine Beyoncé pour qui il créa les costumes de sa tournée mondiale, et donna sa vision artistique dans la mise en scène, l’éclairage, comme la chorégraphie. Il lanca aussi en 2005 « Les Ateliers Parfums par Thierry Mugler », dédiés à tous, animés par des experts de la parfumerie et de l’œnologie. L’objectif était de transmettre l’art et le savoir-faire de l’industrie et de l’artisanat du parfum.

Thierry Mugler, c’est aussi aujourd’hui un studio de création : Le Studio Mugler; Grâce à son équipe de design, le Studio propose d’appliquer son savoir-faire à l’architecture, au mobilier, à l’objet. Le studio a par exemple détourné un container Algeco de chantier pour en faire un espace nomade d’exposition, de consultation ou de vente.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS