Nouvel incendie dans une usine du Bangladesh

Rien ne va plus au Bangladesh. Une nouvelle usine textile fabricant pour des marques occidentales a été incendiée hier faisant sept morts, a rapporté l’AFP. Située dans la banlieue de Dacca, où se trouve la plus grosse


concentration de production textile de pays, l’usine Aswad Knit Composite de la localité de Sripu a été ravagée par les flammes sur sa structure de deux étages.

Le feu auraitNouvel incendie dans une usine du Bangladesh pris mardi soir sur une machine à tricoter puis se serait propagé sur le sol de l’usine avant de rejoindre un hangar. Les ouvriers ont déclaré que ce n’était pas la première fois qu’un tel accident se produisait, mais d’une autre ampleur. Heureusement la plupart des 3.000 employés auraient quitté les lieux avant que l’incendie ne devienne incontrôlable par les pompiers.

D’après le chef de la police locale, Amir Hossain, la plupart des corps carbonisés n’ont pas pu être identifiés. Seuls deux corps ont été rendus à leurs familles.


Les bons de commande de Gap, Next, H&M, Target et Carrefour retrouvés

Sur place, des bons de commande datant de septembre dernier ont été retrouvés avec les noms des enseignes de l’américain Gap, le britannique Next, le suédois H&M, l’australien Target et le français Carrefour. Des échantillons de tissus appartenant à la marque George, propriété de Walmart ont également été identifiés.

D’après Gap et H&M, aucun accord de production n’aurait été passé avec cette usine, mais plutôt un accord de sous-traitance avec la maison mère Palmal Industries, un fabricant textile important dans le pays.

Un porte-parole du groupe suédois H&M a indiqué ne pas travailler avec cette usine et encore moins l’inspecter dans ses conditions de sécurité ou de travail. Le même discours a également été prononcé par un dirigeant de Gap au Bangladesh.

En avril dernier, la catastrophe du Rana Plaza, immeuble de neuf étages d’ateliers de confection dans la banlieue de Dacca avait fait 1.129 morts. Apparemment, la sous-traitance est chose courante au Bangladesh et les fabricants locaux tentant de tenir les délais et prix et contourner les inspections ordonnées par les donneurs d’ordre occidentaux.

Le Bangladesh est le deuxième exportateur de vêtements au monde. Le secteur du textile représente 80 pour cent des exportations annuelles, comptabilisant un total de 27 milliards de dollars pour l’économie du pays.
 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS