PFW : Le match Slimane - Simons

Cette saison a été marquée par l'ascension de deux créateurs de mode phares, chacun des deux doté d'un bagage impressionnant. Vendredi dernier, sous le dôme d’or des Invalides à Paris, une boîte blanche imposait ses lignes

nettes et affûtées. C'est ici que Raf Simons a présenté son premier défilé pour la maison Dior.

LePFW : Le match Slimane - Simons pdg de Dior Sidney Toledano a qualifié la vision de Simons de "moderne, tout en gardant l'esprit de féminité, de sensualité de M. Dior". " La marque Dior, depuis son fondateur, est en évolution permanente tout en gardant ses valeurs (...) On est dans une époque où il faut réagir au changement et avoir un coup d'avance. Le propre du créateur, comme Raf, est de sentir ce que les gens et les jeunes ont envie de porter, ce qui va leur donner de l'énergie ".

Lundi soir au Grand Palais à Paris, c'était au tour d'Hedi Slimane de débuter chez Saint Laurent Paris. Alors que le premier dévoile une collection avec plus de propositions pour le jour qu'à l'habitude chez Dior, le deuxième, lui préfère la nuit avec une collection empreinte de mystère.

Loins de copier leurs maîtres, les deux stylistes apportent leurs touches personnelles. " S’inspirer du passé pour avancer ", telle est l’intention de Raf Simons. Le nouveau directeur artistique de Dior livrait une nouvelle interprétation des silhouettes créées par Christian Dior lui-même, notamment la veste Bar et la fameuse " ligne A ".

Si en matière de stylisme, Simons avait signé un sans-faute chez Dior avec " un certain classicisme et un côté très parisien " ; Slimane a réussi à attire le plus de supporteurs. Au premier rang de son défilé : Valérie Trierweiler, Azzedine Alaïa, Marc Jacobs, Alber Elbaz, Vivienne Westwood, Diane de Furstenberg, la créatrice de bijoux pour la maison Dior Victoire de Castellane, mais aussi Pierre Bergé, cofondateur de la maison de luxe, et Betty Catroux, muse d'Yves Saint Laurent décédé en 2008. En revanche, Robert De Niro, Luc Besson et Kanye West ont assisté au défilé de la maison Dior.

SliPFW : Le match Slimane - Simonsmane, lui aussi n'a pas manqué les éloges aux signatures Saint Laurent comme la saharienne en peau ou en cuir, la veste smoking et les longues robes en mousseline. Plus Slimane - le noir qui domine la palette de la collection printemps - été 2013, la capeline XXL qui cache les visages des mannequins, le slim et les chemisiers à gros noeud.

"C'est merveilleux! Cette maison est sauvée enfin après avoir été si malmenée pendant plus de dix ans par Tom Ford et Stefano Pilati à déclaré Pierre Bergé, visiblement ravi, avant d'ajouter que le créateur est le " digne successeur de Yves Saint Laurent car il sait jouer avec les codes de Saint Laurent, avec l'ADN de Saint Laurent sans le copier, il le modernise vraiment".

En tant que nouveau directeur de " la création et de l'image ", Hedi Slimane s'est permis de changer le nom de la griffe et de relooker son site Internet. On se souvient du passage de Slimane à la création masculine chez Dior dans les années 90. A l'époque, il avait rebaptisé les collections masculines " Dior Homme ".

Si nul ne peut nier que Slimane a les dents longues, l'enjeu est de taille : d'ici la fin de la décennie, selon des sources contactés par le WWD, le groupe YSL ferait tout pour que ses ventes atteignent les 1 milliard d'euros. Le créateur donnerait certainement un coup de boost à l'activité du groupe.

Photo droite: Dior Printemps - été 2013
Photo gauche: Saint Laurent Paris Printemps - été 2013
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS