PPR " confiant " pour le S2

L'heure du bilan a sonné chez le le numéro trois mondial des produits de luxe; Après avoir signé un premier semestre très satisfaisant (CA +17% à 6,4 milliards d'euros ), l'acquisition de la marque Brioni et l'arrivée d'Hedi Slimane à la tête

de la création de la griffe YSL , PPR est confiant dans sa capacité à maintenir une croissance soutenue de son chiffre d’affaires au second semestre, et à améliorer ses performances opérationnelles et financières en année pleine.

«PPR " confiant " pour le S2 Notre chiffre d’affaires progresse de 17 % en réel et la bonne croissance du résultat opérationnel courant nous permet d’afficher une rentabilité opérationnelle solide de près de 13 %.

Les Pôles Luxe et Sport & Lifestyle (NDLR : PPR, Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Stella McCartney, Sergio Rossi, Puma), réalisent en cumulé une croissance du chiffre d’affaires de plus de 25 % en réel, tirée par le dynamisme de toutes nos marques de Luxe dans l’ensemble des zones géographiques.

L’activité du pôle Sport & Lifestyle s’améliore au 2ème trimestre, et l’accélération de la mise en œuvre du Plan de Transformation de Puma devrait permettre d’améliorer sa rentabilité à terme.

La force de nos marques, l’excellence de nos produits et l’engagement de nos collaborateurs sont les fondamentaux qui soutiennent notre confiance dans la capacité de notre groupe à réaliser une croissance soutenue de son chiffre d’affaires au second semestre 2012 et des performances financières supérieures à celles de 2011,» a déclaré François-Henri Pinault, Président-Directeur général de PPR.

Les forces qui ont fait la solidité des résultats de PPR au premier semestre 2012 seront également à l’œuvre dans la seconde moitié de l’année, indique l'entreprise dans un communiqué. Son pôle Luxe continuera ainsi à bénéficier de sa forte dynamique de croissance. " Chacune des marques du groupe offrira à ses clients des produits toujours plus créatifs et désirables, accentuera son efficacité opérationnelle et poursuivra l’expansion de son réseau de magasins en propre au second semestre 2012 ", assure le groupe.

Le résultat du Pôle Sport & Lifestyle devrait, quant à lui être impacté par l’accélération du programme d’investissement à moyen terme chez Puma, dans un environnement de consommation moins porteur, notamment en Europe.

Dans une conjoncture globalement dégradée, l’équilibre du groupe en termes d’implantations géographiques et de formats de ventes au S1 lui permet de mieux résister aux fluctuations des environnements économiques. Le chiffre d’affaires réalisé hors de la Zone euro a progressé de 13,2 % au cours du premier semestre 2012 en comparable et représente désormais 59,2 % du chiffre d’affaires total du Groupe, contre 56,6 % au 30 juin 2011 (en comparable).

Avec 77,2 % du chiffre d’affaires total, le poids de l’international dans les activités du Groupe a donc continué de s’accroître au premier semestre 2012. En comparable, il représentait 75,3 % du chiffre d’affaires au premier semestre 2011.

PPR a poursuivi sa stratégie d’expansion dans les pays émergents qui ont continué de croître à un rythme élevé. Au premier semestre 2012, l’activité des marques de Luxe et de Sport & Lifestyle du Groupe a progressé en comparable de 16,6 % dans les pays émergents, qui représentent désormais 37,8 % de leur chiffre d’affaires. L’Asie-Pacifique hors Japon représente quant à elle 25,4% des ventes des marques de Luxe et de Sport & Lifestyle sur la période, en progression de 16,2 % en comparable par rapport au premier semestre 2011.

Au 30 juin 2012, le résultat opérationnel courant de PPR s’élève à plus de 815 millions d’euros, en hausse de 20,4 % par rapport à celui du premier semestre 2011. Le groupe est ainsi parvenu à améliorer de 40 points de base son taux de marge opérationnelle à 12,8 % au premier semestre 2012.

L’EBITDA du premier semestre s’est établi à près de 979 millions d’euros, en progression de 19,1 % par rapport au premier semestre 2011 en données publiées, ce qui se traduit par une amélioration du ratio

Pour les six premiers mois de l’exercice 2012, le cash-flow libre opérationnel de PPR s’établit à 64 millions d’euros ; il s’élevait à 163 millions d’euros au premier semestre 2011.

Au 30 juin 2012, l’endettement financier net de PPR s’élevait à 4 484 millions d’euros. Cette augmentation s’explique principalement par l’achat de titres PPR et Puma ainsi que l’acquisition de Brioni, finalisée en janvier dernier.

Enfin à l'heure actuelle, PPR affiche une structure financière très solide et l’agence de notation Standard & Poors a relevé, en mars 2012, la notation à long terme de PPR de « BBB - » à « BBB » avec une perspective « stable ».

Présent dans plus de 120 pays et employant près de 50 000 personnes,, PPR a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 12,2 milliards d’euros. Photos : Stella MCartney P/E 2013 et Bottega Veneta collection croisière 2012 - 13.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS