• Home
  • V1
  • Fashion
  • WWD déficitaire est cédé à Fairchild Fashion Media

WWD déficitaire est cédé à Fairchild Fashion Media

loading...

Scroll down to read more

Fashion

Le Women's Wear Daily (ou si vous préférez WWD) est la bible des professionnels de la mode. Une revue destinée aux professionnels, produite par la société Fairchild (qui produit plusieurs autres revues professionnelles d’envergures) et dont l’aura, inégalée, dépasse le cercle des professionnels de la

mode pour s’étendre à tous les secteurs de l’industrie du textile, des accessoires mais aussi du luxe et des bijoux. Un peu l’équivalent de ce que représente le Vogue US pour la presse mode grand public. Ça tombe bien, les deux parutions sont éditées par le même groupe : l’américain Condé Nast qui est habitué aux magazines à succès aussi bien auprès des lecteurs
que des publicitaires.

Sauf que voilà, WWD, malgré cet aura, serait déficitaire. Ce qui explique surement que Condé Nast ait décidé de céder les actifs de la société Fairchild, qui lui appartient, à un groupe concurrent, le groupe Penske Media Corporation (PMC) qui totalise 168 millions de lecteurs par mois, tous titres confondus, et qui est propriétaire entre autres de Variety.

C’est PMC qui a annoncé lundi le rachat de la branche américaine de Fairchild Fashion Media (FFM) auprès de Condé Nast. Cette branche comprend donc le Women's Wear Daily, mais aussi de Footwear News, M et Beauty Inc. Les publications numériques grand public Style.com et NowManifest ne font pas partis du deal et resteront la propriété de Condé Nast. Gina Sanders, president et CEO de Fairchild Fashion depuis janvier 2010 aura une nouvelle fonction dans ce nouveau dispositif. Quant aux employés, ils passeront de FFM à PMC lorsque la vente sera effective.

Condé Nast veut se focaliser sur les titres grand public

"L'annonce de ce jour reflète notre stratégie d'investir dans nos marques grand public», a déclaré Charles Townsend le pdg de Condé Nast. "Condé Nast a connu une croissance sans précédent dans ses cœurs de métiers, que ce soit dans le print, le numérique, les mobiles, la production d’événements, dans la vidéo, la télévision et le développement de film; cette vente témoigne de notre engagement à accélérer notre croissance dans ces domaines. De son coté, Jay Penske, président-directeur général de PMC ajoute « WWD et les autres publications de l’entité Fairchild sont des marques que nous respectons profondément. Elles bénéficient d’un patrimoine éditorial que j’ai vénéré tout au long de ma carrière. Nous sommes impatients d’accueillir au sein de PMC cette équipe éditoriale exceptionnelle. »

Conde Nast
fairchild fashion media
penske mediacorporation
pmc
WWD