• Home
  • V1
  • Fashion
  • Zahia se lance dans le "made in France"

Zahia se lance dans le "made in France"

31 janv. 2013

Fashion

On ne vous présente plus les « ex-Lejaby », ce groupe d’ouvrières de la région lyonnaise dont le sort au moment de la possible liquidation judiciaire du fabriquant de lingerie Lejaby - en pleine campagne présidentielle - avait captivé la France ,

entière. Licenciées elles avaient lancé un appel aux dons sur internet qui avait rencontré un franc succès et qui leur a permis de lancer une société coopérative d’intérêt collectif à Villeurbanne. Leur credo : le made in France car elles estiment qu’il y a un vrai marché à conquérir dans la lingerie haut de gamme, qui est pour l’instant quasiment inexistante en France. « Pour de nombreuses entreprises, au vu des circonstances actuelles, le luxe est le seul secteur dans lequel un positionnement fort offre des chances de réussite » avait déclaré alors Muriel Perrin, la fondatrice et présidente de l’atelier de cette coopérative qui emploie 26 personnes dont six ex-couturières de Lejaby.

Une
déclaration prémonitoire car les clients sont au rendez-vous. La société Lejaby, tout d’abord, qui sous l’impulsion de son nouveau PDG Alain Prost (ancien PDG de La Perla), se nomme désormais « Maison Lejaby » et se positionne sur le haut de gamme. La société qui avait licencié ses ouvrières fait donc maintenant appel à elles comme prestataires depuis le 14 janvier dernier.

Un autre client prestigieux, inattendu mais bienvenu, garnit lui aussi les carnets de commandes de la coopérative. Ce client, c’est Zahia, l’ex call-girl devenue créatrice de lingerie.

Le fonds hongkongais First Mark Investments, qui finance Zahia, a fait la demande express, de produire en France pour puiser dans le savoir-faire corsetier patrimonial", a expliqué à l'AFP Tugdual Denis, directeur des opérations et des ventes de Zahia Lingerie.

Tugdual Denis était auparavant directeur export chez Lejaby. Il lui a semblé tout naturel de se tourner vers ce savoir-faire qu’il connait bien. Quelque 30 à 40 pour cent de la production de Zahia sera confiée d'ici l'été aux Atelières, le reste étant fabriqué au Maghreb. Il s'agira à Villeurbanne de pièces haut de gamme en édition limitée, "très complexes à réaliser" selon Muriel Pernin qui se félicite de "ce nouveau partenariat important, exactement dans le créneau où l'on veut aller".

photo: P.Bonte
Alain Prost
First Mark Investments
Lejaby
Muriel Pernin
Tugdual Denis
Zahia