Le tribunal fédéral de Manhattan à New-York vient de

condamner un réseau de contrefaçons chinois à verser 100 millions de dollars à la maison de luxe britannique. Le réseau a été jugé coupable de la production des produits contrefaits utilisant le célèbre Burberry « check» et le logo cavalier Prorsum.

Les représentants des sites Internet yesburberryvision.com et buyburberry.com étaient absents et non représentés à l'audience et n'ont toujours pas répondu à la plainte.

En avril, le sellier Hermès International avait touché des dommages et intérêts d'un montant identique de la part de 34 sites web qui avaient été jugé coupables pour la vente en ligne des produits contrefaits griffés Hermès.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS