L'Autorité des marchés financiers (AMF) va lancer une procédure de sanction contre le

leader du luxe. La commission de sanction du gendarme boursier français qui agit au nom de la protection des investisseurs devrait examiner de plus près début 2013, la montée de LVMH au capital de la maison Hermès. L'AMF suspecterait-il LVMH d'une manipulation de la législation ?

L'AMF avait ouvert une enquête fin 2010 sur les modalités de la montée de LVMH au capital d'Hermès.

Soit, les griefs seront notifiés en cas d'accusation, soit le dossier reviendra à la commission des sanctions, indépendante du collège de l'AMF, qui décidera s'il y a matière ou non à prononcer une sanction. L'AMF peut faire appel des décisions de la commission des sanctions.

Selon un porte-parole, LVMH est " confiant dans l'issue de cette procédure " (Source : Reuters).

Aujourd'hui, LVMH détient plus de 22% du capital du sellier.

Petit rappel qu'en juillet dernier, Hermès avait déposé plainte contre le groupe de Bernard Arnault sur les conditions d'entrée de LVMH dans son capital en 2010 (NDLR : voir notre article du 4 septembre).
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS