Après la demande des dirigeants d'Hermès de se retirer du capital, dans une interview accordée

jeudi au Figaro, Bernard Arnault, le patron du numéro un mondial du luxe a réaffirmé qu'il est " entré au capital d'Hermès pour le long terme" et qu'il n'a pas l'intention de vendre les 17,07% qu'il a acquis en toute confidentialité " depuis plusieurs années ".


Petit rappel que l'Autorité des marchés financiers vérifie actuellement que la réglementation a bien été respectée lors de l'entrée de LVMH dans Hermès, notamment celle qui oblige tout actionnaire à lui déclarer dès qu'il franchit 5% du capital d'une société cotée.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS