Le 14 février 2013, Maison Kitsuné, issue de l’alliance

entre Gildas Loaëc, ancien directeur de Daft Punk, et Masaya Kuroki, architecte de formation, profitera de la Saint-Valentin pour exprimer son amour du Japon en lançant deux nouvelles boutiques à Tokyo.

Maison Kitsuné s'installe non loin de Omotesando, dans le quartier de Ayoama (qui signifie « Montagne bleue ») : un des endroits les plus chics de la capitale où les temples, les sanctuaires, les maisons de Samouraï et les restaurants haut de gamme cohabitent avec les maisons de couture.

Dans la lignée de son concept-store parisien, la Maison Kitsuné Tokyo se compose de deux magasins différents. Un emplacement sera exclusivement réservé aux collections de prêt-à-porter haut de gamme Maison Kitsuné, tandis que l'autre boutique voisine accueillera le café Kitsuné, où les cd du label Kitsuné et les lignes parisiennes seront disponibles. Imaginé par Masaya Kuroki, co-fondateur de la marque, avec le soutien du jeune bureau d’architecture FHC, la Maison Kitsuné Tokyo propose, en deux points de vente, ce qui a fait son succès parisien c’est-à-dire une « expérience » mêlant mode, musique, design et art de vivre.

«Pour Maison Kitsuné à Tokyo, j'ai gardé à l'esprit l'architecture de nos magasins parisiens, à savoir un fort style Haussmannien, et j'ai ajouté quelques touches de matériaux traditionnels japonais», explique Masaya Kuroki.

Inspiré par le folklore des maisons traditionnelles, certaines parties de la Maison Kitsuné Tokyo sont décorées avec des tatamis sur mesure, fabriqués à la main par un expert dans le quartier Shinbashi. Quelques touches supplémentaires comme le monogramme sur parquet de cèdre du Japon et les portes coulissantes personnalisés, faites de riz et de bambou, sont dans le plus pur style des "fusuma".

Le café Kitsuné respecte l’ambiance locale : des plafonds bas qui accentuent la proximité et la convivialité. L'intérieur est meublé avec des antiquités et offre un frappant contraste avec la modernité de l'offre en boutique. Petite touche singulière, dans un pays où tout est centré sur le thé, le Café Kitsuné proposera le meilleur café du Japon, servi par des baristas japonais qui ont été formés par Kunitomo Eiichi, le fondateur du célèbre Koffee Omotesando.

Depuis sa création en 2002, et son lancement à Paris chez Colette, la Maison Kitsuné s’est faite une place de premier plan dans la sphère mode parisienne séduisant à la fois amateurs de mode et de musique. La ligne est également vendue chez Barneys, Opening Ceremony et Bergdorf Goodman à New York, Dover Street Market à Londres, Isetan à Tokyo et Lane Crawford à Hong Kong.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS