Les missions de prospection baptisées « missions Mode In France »,

organisées par la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin (FFPAPF) se sont fixées comme objectif majeur de conquérir des marché à fort potentiel en développant les réseaux et en appréhendant la spécificité de la distribution du pays ciblé

Du 18 au 22 novembre prochain, la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin accompagnera ainsi à Pékin et Shanghaï, une dizaine d’entreprises désireuses de se développer sur ce marché hautement prometteur.

Ces missions prendront la forme de voyages d'études qui seront complétés par une série de rendez-vous B to B organisés sur place. Elles proposeront aux entreprises françaises un programme sur-mesure élaboré en amont afin d’entrer en contact avec des partenaires ciblés : agents, distributeurs, importateurs et marques chinoises.

Depuis 2010, la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin accompagne chaque année des entreprises françaises pour les aider à se développer sur un marché chinois particulièrement sensible à la French Touch. En 2012, 10 entreprises ont participé à la mission Chine dont Laurence Doligé, Antoine&Lili, ou Stella Cadente, et une cinquantaine de rendez-vous BtoB sur-mesure y ont été montés. A l’issue de cette mission, l’ensemble des entreprises participantes avaient les contacts nécessaires à leur développement sur le marché chinois.

La fédération insiste dans un communiqué sur l’importance de ce marché : « en faisant son entrée pour la première fois dans le top 10 des clients de le France (d’après le bilan économique du PAP Féminin établie au 1er semestre 2013), la Chine est un marché que les entreprises de mode françaises ne peuvent plus ignorer. Et si on ajoute aux exportations chinoises celles de Hong-Kong, l’ensemble devient alors le client n°1 de la France ». Des chiffres éloquents qui permettent de prendre la mesure des incroyables opportunités qu’offre ce pays.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS