Comme pour Chanel en 2008, il y aura deux films – on dit deux « biopics - consacrés à Yves Saint Laurent au cinéma cette année. Les photos commencent à sortir. Un film bénéficie de la caution morale de Pierre Bergé, l’autre non.

Dans l’adaptation réalisée par Bertand Bonello, non autorisée par Bergé, Gaspard Ulliel donnera la réplique à Jérémie Renier, qui a déjà interprété Claude François, et qui saura camper, nous n’en doutons pas, un Pierre Bergé crédible. Le film s’attarde sur la période glorieuse du couturier, de 1965 à 1976. Premier constat, sur l’affiche, Gaspard Ulliel campe un Yves Saint Laurent plus vrai que nature : la ressemblance est stupéfiante!

Si Bergé n’a pas donné son aval pour le film de Bonello, il a par contre chaleureusement approuvé le film réalisé par Jalil Lespert. Saint Laurent y sera incarné par le grand comédien de théâtre Pierre Niney, et son mentor par Guillaume Gallienne, acteur de la comédie Française. Cette version se penchera plus particulièrement sur l’histoire d’amour entre Bergé et Saint-Laurent. Le scénario se concentrera sur les années 56-76.

Le consentement de Bergé était particulièrement important pour ce deuxième film qui montrera à l’écran de nombreux modèles de robes et de dessins originaux. L’homme d’affaires n’est pas intervenu dans l’écriture mais il a neammoins déclaré que « Pierre Niney, avec son visage androgyne et son air frondeur, est l’acteur idéal pour incarner l'homme de sa vie ». Notons que Charlotte Lebon interprétera le mannequin Victoire. Le comédien allemand Moritz Bleibtreu sera Karl Lagerfeld.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS