A l'heure où le groupe LVMH s'apprête à lancer une Offre Publique d'Achat sur les actions détenues par les minoritaires de l'italien Bulgari, le leader mondial du luxe a frappé fort en matière de haute joaillerie lors de la semaine de la Haute Couture parisienne.

En fin de la semaine dernière, Dior et Chaumet (LVMH) comptaient parmi les six maisons de la place Vendôme à Paris qui avaient dévoilé leurs toutes dernières créations joaillières alors que la presse mondiale était présente dans la capitale.

A la boutique Dior Joaillerie, après le passage des clientes venues du moyen orient et d'Asie, jeudi dernier en fin d'après-midi il ne restait que 4 pièces uniques (sur 12) de la toute dernière collection Le Bal des Roses, inspirée comme son nom l'indique de la fleur fétiche de Christian Dior (voir les images ci-contre).

" J’ai voulu apporter un soin extrême aux détails des doublures révélant des dessous ultra-raffinés, des pierres cachées. J’ai imaginé une joaillerie fastueuse où les pierres sertissent d’autres pierres jusqu’à évoquer de luxueuses étoffes brodées. " précise Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior haute joaillerie.

Secteur par excellence du luxe, la joaillerie représente un marché estimé entre 5 à 7 milliards d'euros.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS