Voici maintenant 10 ans que la technologie sportive d’Adidas et l’esthétique du design de Yohji Yamamoto se sont unis dans une collaboration où tout reposait en apparence du moins sur l'alliance des contraires.

Fidèle à l'essence de Y-3 - la confrontation des oppositions et la transmission de deux mondes créatifs bien differents, l'Allemagne et le Japon - la campagne de communication du printemps été 2013, mené par par le photographe et réalisateur Pierre Debusschere, explore avec force les nouvelles possibilités du digital.

La campagne, c'est d'abord un film conçu comme une étude du mouvement, de la distorsion et de la transformation. Autour de cette pièce maitresse, l'interface interactive du site permet à l'utilisateur de jouer avec le contenu vidéo en manipulant le son et l'image. La marque parle d"art en temps réél". C'est à dire que, du bout des doigts, les morceaux de film peuvent être déformés et déconstruits, avec un effet miroir ou tendu, en écho ou au travers de formes kaléidoscopiques.

La musique n'est pas exclue du processus. Confié à Tim Hecker, un nom reconnu de la musique d'ambiance, une oeuvre musicale inédite a eté composé pour l'occasion. Celle ci se transforme simultannement avec l'image "au sein d’une expérience synthétique".

Acne, l’agence digitale de Y – 3, a conçu et fabriqué des effets dynamiques. En choisissant les extraits de films et en expérimentant avec les effets audio-visuels, la composition peut ensuite être enregistrée et partagée en ligne. Une expérience singulière et en tout cas unique à chaque fois.

Pour voir le film :

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS