Fermeture des magasins non indispensables : le séisme

Le rideau est tombé samedi soir à minuit. Au début de la soirée le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture sur tout le territoire de tous les commerces non indispensables « jusqu’à nouvel ordre ». Les seuls magasins à rester ouverts sont les commerces alimentaires, les pharmacies, les bureaux de tabacs, les banques et les stations d’essence. L’utilisation des transports en commun doit être limitée

Vers un confinement général ?

Si le premier tour des élections municipales a bien eu lieu avec un taux d’abstention record, le deuxième tour semble déjà compromis. Face à « l’indiscipline » des Français et au regard d’un vrai retard de prise de conscience de la gravité de la situation (le nombre de cas double actuellement tous les trois jours) le gouvernement réfléchit en ce moment même à des mesures encore plus radicales. Emmanuel Macron organise ce midi un déjeuner de « conseil de défense ». Le confinement généralisé, non encore officialisé, est dans tous les esprits, attendu d’un jour, d’une l’heure à l’autre.

Muriel Pénicaud, la Ministre du Travail a demandé ce matin que le télétravail soit « systématique ». Elle vient également d’annoncer le report au 1er septembre de la réforme de l'assurance-chômage dont l'entrée en vigueur était prévue pour le 1er avril. Le chômage partiel sera pris en charge à cent pour cent par l’Etat. A ce jour, le coronavirus a fait en France 127 morts et contaminé 5423 personnes.

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode en France, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

crédit : Edouard Philippe Portrait officiel_Matignon

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS