Sauver la France de la récession. Bruno Le Maire a annoncé hier le déblocage de 45 milliards d’euros dans le cadre d’un « plan de sauvetage économique massif ». Il s’agirait a promis le ministre de l’Economie, d’une première enveloppe, « un chiffre provisoire », dans le droit fil des annonces et promesses d’Emmanuel Macron pour sauver les entreprises de défaillances en masse.

Le ministre a par ailleurs confirmé la garantie des prêts bancaires à hauteur de 300 milliards d’euros déjà annoncée par le chef de l’Etat. Une mesure qui concerne toutes les entreprises en difficulté de trésorerie.

Autre annonce, un fonds de solidarité va être créé pour les plus petites entreprises, les indépendants et les auto-entrepreneurs : soit 600 000 sociétés en France en dessous du seuil d’un million d’euros de chiffre d’affaires. Il sera abondé d’un milliard d’euros au minimum et destiné aux structures ayant perdu 70 pour cent de leurs revenus entre mars 2019 et mars 2020.

Au niveau européen, Bruno Le Maire a par ailleurs confirmé que "les Etats membres de la zone euro promettent 1000 milliards d'euros de garantie des prêts bancaires pour assurer que l'Europe conserve des liquidités."

Enfin, le gouvernement n’exclut pas de recourir aux recapitalisations et mêmes aux nationalisations pour protéger les grandes entreprises françaises mises à mal par la tempête boursière. En première ligne, Air France-KLM, dont l’Etat est actionnaire. Mais d’autres secteurs particulièrement exposés, comme le tourisme et les centres commerciaux ont été évoqués.

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode en France, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS