La plateforme de revente de vêtements Vinted lève 128 M d'euros

Paris - La plateforme Vinted, qui propose à la revente dans 12 pays des vêtements de mode d'occasion - et dont la France est le plus gros marché -, a annoncé jeudi avoir levé 128 millions d'euros, ce qui lui permet de dépasser le milliard d'euros de valorisation, afin de renforcer sa présence et son offre en Europe.

Vinted en pleine croissance

« Pour soutenir cette croissance et continuer d'optimiser l'expérience client, Vinted prévoit d'élargir les effectifs de ses équipes européennes, qui comptent actuellement plus de 300 collaborateurs », explique l'entreprise dans un communiqué.

La société américaine de capital-risque Lightspeed Venture Partners rejoint ainsi les quatre investisseurs historiques qui ont également participé à un premier tour de table depuis août 2018.

L'entreprise, qui a son siège à Vilnius, envisage de développer ses capacités technologiques en doublant ses équipes techniques et en investissant dans des outils de pointe, afin de renforcer et fluidifier la sécurité des services offerts tout en agrandissant sa communauté de 25 millions d'utilisateurs européens.

« Nous prévoyons de doubler le nombre des employés d'ici un an ou un an et demi à environ 600. Il s'agit d'embaucher 300 experts hautement qualifiés à des postes tels que que programmeurs, analystes de données, chefs de produits. Ils nous aideront à accélérer l'expansion du produit », a déclaré Mantas Mikucka, directeur exécutif de Vinted dans un entretien, jeudi, au quotidien lituanien Verslo Zinios.

Il a également souligné la volonté de la société de se développer sur de nouveaux marchés européens et renforcer sa position dans les pays où Vinted opère déjà.

Le groupe souhaite également consolider sa base financière en Europe avant de renforcer ses activités aux Etats-Unis, a-t-il ajouté. Selon lui, « nous sommes à un tournant » en ce qui concerne les décisions des consommateurs qui commencent à considérer les vêtements d'occasion comme leur premier choix.

« Les consommateurs du monde entier sont de plus en plus conscients de l'impact de leur choix en matière d'achat », a déclaré, quant à lui, Thomas Plantenga, le PDG néerlandais de Vinted. « Nous sommes reconnaissants envers nos actuels et nos nouveaux investisseurs, qui croient en notre mission de faire de la seconde main le premier choix pour tous ».

« Vinted est en train de définir un marché et a bâti une marque mondiale dans le commerce et les communautés de particuliers à particuliers », a souligné Brad Twohig, associé chez le nouvel entrant Lightspeed Venture Partners.

Le site, qui propose plus de 180 millions d'articles de mode de seconde main en mettant en relation vendeurs et acheteurs issus de 11 pays d'Europe ainsi que des Etats-Unis, assure qu'il traitera en 2019 un volume de transactions qui devrait atteindre 1,3 milliard d'euros.

En 17 mois, ses recettes viennent de quadrupler et il a mis en place des circuits de livraison transnationaux, afin de connecter ses membres issus de différents pays.

Le site a été créé en 2008 par les Lituaniens Justas Janauskas et Milda Mitkute, désireux de se débarrasser avantageusement d'une impressionnante garde-robe avant un déménagement. En 2011, ils ont été rejoints par un premier investisseur, Mantas Mikuckas, qui a étendu l'activité à l'international.(AFP)

Photo : Vinted

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS