Le groupe français, leader mondial des outils et solutions pour l’industrie de la mode vient de publier un chiffre d’affaires de 282,6 millions d’euros, en hausse de 4 pour cent à données comparables. Le résultat fait un bond de 11 pour cent, à 40, 2 millions d’euros, mais le résultat net fléchit de 2 pour cent, à 28,7 millions d’euros. Cependant, la hausse de l’euro, par rapport à la grande majorité des devises, a eu un impact mécanique négatif important sur les résultats de l’année. A données réelles, le chiffre d’affaires de l’exercice n’augmente que de 2 pour cent. Il n’en reste pas moins que ces résultats constituent un record pour le groupe.

D’autant que, dans un environnement macroéconomique et géopolitique difficile, « l’année a été perturbée par un attentisme des entreprises dans l’ensemble des secteurs d’activité de Lectra », note le groupe.

Un exercice record

Durant l’exercice, Lectra a acquis la société italienne Kubix Lab. Fondée fin 2015, celle-ci a développé une offre technologique particulièrement innovante, baptisée Kubix Link, qui permet aux marques de mode de gérer de bout en bout l’ensemble des informations produit provenant notamment de multiples systèmes informatiques dans une seule et même application. Une offre complémentaire pour Lectra.

L’année 2018 a été également marquée par le lancement, dans quelques pays pilotes, de nombreuses offres innovantes permettant aux clients de Lectra de mettre en œuvre les principes de l’Industrie 4.0. Lectra a ainsi lancé sa première salle de coupe 4.0 dédiée à la fabrication à la commande de meubles rembourrés. Elle a également annoncé la mise sur le marché, début 2019, de l’offre Fashion On Demand by Lectra – une nouvelle offre inédite permettant de produire des vêtements personnalisés au rythme du prêt à porter. En parallèle, Lectra a mis sur le marché Virga, sa toute nouvelle solution de découpe monopli, qui analyse la matière, ajuste automatiquement son plan de coupe et optimise les temps de cycle pour les tissus unis et à motifs, et permet de réaliser chargement, numérisation, découpe et déchargement en simultané.

La société a par ailleurs commencé, début 2018, à changer de modèle de commercialisation pour vendre certains de ses logiciels en mode Saas (Softwear as a service) soit en mode abonnement. Ce changement, au cœur de la feuille de route stratégique de la société, contribuera au développement à long terme de ses activités et renforcera son chiffre d’affaires récurrent, tout en répondant aux attentes de ses clients.

Mise sur le marché de nouveaux produits pour la mode

La feuille de route stratégique 2017-2019 de Lectra pose les fondamentaux qui prépareront la société à saisir tout le potentiel de ses nouvelles offres pour l’Industrie 4.0 à partir de 2020. Ses objectifs sont de conforter le leadership mondial de Lectra et d’assurer une croissance durable tout en préservant sa rentabilité à court terme. Quatre grandes tendances marqueront à l’avenir les marchés sectoriels et géographiques de Lectra : les Millennials, la digitalisation des entreprises, l’émergence de l’Industrie 4.0 et la mutation de l’économie chinoise. Concernant ce dernier paramètre, « la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ne remet pas en cause le changement profond de l’économie chinoise : les industriels du pays poursuivent leur entrée vers la digitalisation et intègrent les principes et technologies de l’Industrie 4.0 dans leurs processus, et le potentiel du marché local demeure important pour les marques du monde entier », estime le groupe.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS