• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les consommateurs européens se disent inquiets face à la hausse des prix

Les consommateurs européens se disent inquiets face à la hausse des prix

By Sharon Camara

19 juil. 2022

Business

Pexels

Loin devant la guerre en Ukraine, la hausse des prix figure à la première place des préoccupations des consommateurs européens. Dans sa dernière enquête, Consumer Pulse, le cabinet de conseil en stratégie, McKinsey montre qu’en Europe, les citoyens ont une opinion négative de l'état de l'économie et des perspectives de reprise.

Face à la hausse des prix, le budget des ménages continue d'évoluer. Les besoins de base comme l'alimentation, le transport et l'énergie représentent la part la plus importante. De nombreux consommateurs se tournent désormais vers les marques de distributeurs, les discounters ou les marques plus abordables. En revanche, les dépenses liées aux plaisirs ou considérées comme facultatives sont en baisse, tout comme l’épargne. Plus d'un tiers des personnes interrogées signalent une diminution des dépenses pour les articles non alimentaires.

La plupart des consommateurs européens n'ont pas l'intention de se faire plaisir en faisant des achats spéciaux au cours des six prochains mois, et seulement 38 pour cent des personnes interrogées prévoient globalement de faire des folies. Cela représente une baisse dans chaque catégorie de vente au détail depuis octobre 2021. De tous les groupes générationnels, la génération Z est le seul où la majorité des consommateurs prévoient de se faire plaisir, les achats de vêtements et les sorties au restaurant étant des choix populaires. Les baby-boomers sont les plus prudents à cet égard, avec seulement un quart qui prévoit de faire des folies.

Les résultats de l’étude se confirment en France notamment où les distributeurs textile-habillement ont vu leurs ventes chuter de 7,2 pour cent en juin 2022 (chiffre provisoire de l’IFM Panel), par rapport à juin 2021. Plusieurs facteurs laissaient pourtant à penser que la hausse de 21,2 pour cent du mois de mai se confirmerait le mois suivant, une période notamment marquée par le retour des touristes et les soldes d’été.

Inflation, guerre en Ukraine et Covid-19

Les études réalisées depuis le début de l’année confirment que les inquiétudes des consommateurs concernant l'inflation n'ont fait que s'intensifier. Le sentiment et la confiance des consommateurs restent faibles, bien qu'ils n'aient pas empiré dans la plupart des endroits et les comportements de repli se sont intensifiés. Ces tendances se vérifient en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, malgré une légère différence.

Bien que la Covid-19 soit toujours présente en Europe, son importance a été largement dépassée par d'autres inquiétudes dans l'esprit du public - en particulier, la hausse des prix, qui domine de plus en plus les préoccupations. Ainsi, 53 pour cent des consommateurs européens citent la hausse des prix (contre 44 pour cent en avril) comme principale source d’inquiétude. Le conflit en Ukraine reste la deuxième préoccupation la plus fréquemment citée. 15 pour cent des personnes interrogées en parlent, contre 24 pour cent en avril.

La pandémie, qui a dominé la vie publique au cours des deux dernières années, ne figure plus qu'en cinquième position sur la liste des préoccupations majeures. Vu le caractère saisonnier du virus, elle pourrait redevenir une préoccupation majeure, en fonction de son évolution et de l'arrivée probable d'autres variantes.

Dans l'ensemble des pays, la hausse des prix est considérée comme particulièrement inquiétante pour les consommateurs à faible revenu et les millenials, tandis que les consommateurs à revenu élevé et les baby-boomers sont les plus susceptibles d'identifier l'invasion de l'Ukraine comme leur principale préoccupation.

En général, l'opinion des consommateurs européens sur l'économie actuelle tend à être négative ; 58 pour cent des personnes interrogées déclarent que leur propre pays est dans une mauvaise situation économique, ce qui représente une légère amélioration par rapport aux 61 pour cent du mois d'avril. Au Royaume-Uni, sept personnes sur dix sont de cet avis, et ce chiffre s'est aggravé par rapport aux 61 pour cent enregistrés deux mois auparavant.

L’enquête European Consumer Pulse Survey de MacKinsey a été réalisée du 8 au 12 juin 2022 sur un échantillon de 1000 personnes dans chacun des pays cités.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? Cliquez ici pour vous abonner à la newsletter de FashionUnited.
Commerce
Inflation