• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les syndicats de Pimkie inquiets de l'externalisation de 90 postes

Business

Les syndicats de Pimkie inquiets de l'externalisation de 90 postes

By AFP

12 déc. 2019

Lille - Des syndicats de Pimkie ont fait part mercredi de leur inquiétude à la suite de l'annonce d'un projet d'externalisation de 90 postes en 2020, dans un contexte social difficile pour la chaîne de prêt-à-porter féminin.

Mardi, la direction a annoncé lors d'un comité social et économique (CSE) le transfert, courant 2020, des 90 postes du site logistique de Neuville-en-Ferrain (Nord) vers la société Grimonprez, située à Wattrelos, à une dizaine de kilomètres.

Remue-ménage chez Pimkie

« Ce n'était pas du tout prévu, les salariés sont dépités », a déclaré à l'AFP Valérie Pringuez, déléguée CGT, qui dénonce « une liquidation de la logistique ». « Les salariés sont purement et simplement vendus à Grimonprez  », a-t-elle déploré.

« Ils ne seront plus salariés de Pimkie, ce qui change beaucoup de choses pour eux (...) Même s'ils gardent leur rémunération, il y aura des conséquences sociales, comme la perte des avantages de négociation, les tickets-restaurant ou l'acompte 13e mois », a-t-elle prévenu.

Pour Marie-Annick Merceur, déléguée CFDT, « la crainte concerne aussi le devenir des 40 personnes en restriction médicale (dont le poste est aménagé, NDLR). Arriveront-elles à trouver leur place chez ce nouveau prestataire ? »

Contactée par l'AFP, la direction a notamment justifié ce choix par « une stratégie de recentrage » et l'aspect « vieillissant du site de Neuville en Ferrain, qui n'est plus adapté », assurant que les salariés garderont leur rémunération et leur ancienneté.

« Il y a une grosse vigilance sur la protection de l'emploi et que les conditions de reprise soient à minima équivalentes, avec les mêmes avantages  », a déclaré une porte-parole.

Cette annonce intervient alors que Pimkie, qui appartient à la galaxie Mulliez, fait déjà l'objet depuis 2018 d'un plan de départ volontaires qui concerne 291 salariés sur 1900. (AFP)

Photo : Pimkie Facebook