(publicité)
(publicité)
Nouveaux chiffres 2017 : ce que gagnent les villes pendant les Fashion weeks

La Fashion week de Paris, la capitale de la mode par excellence, arrive à grand pas, du 28 février au 3 mars. Elle termine le mois de la mode après New York, Londres et Milan. Les villes investissent des millions d’euros en subventions pour soutenir l’événement qui attirent toutes les personnalités de l’industrie de la mode. Celle de Paris dure 10 jours. Mais combien rapporte la Fashion week à la ville ? Les plus grandes villes de la mode dans le monde génèrent des centaines de millions de d'euros, de dollars ou de livres. Focus sur les nouveaux chiffres des Fashion capitales et de la ville de Paris, la plus glamour d’entre elles.

Selon les calculs de FashionUnited, la Fashion week de Paris a généré un total de 64,5 millions d’euros de chiffre d’affaires la saison dernière, par rapport à 66 millions la saison d’avant. Les attentats ont provoqué une baisse de la fréquentation. En comparaison, New York a généré 598 millions d'euros de chiffres d’affaire pour sa Fashion week, alors que la ville avait gagné 514 millions d'euros la saison d’avant. Londres est toujours la deuxième dans le classement avec 278 millions d'euros, moins que les 322 millions d’euros de la saison dernière. Milan est juste derrière Paris avec 64 millions d'euros.

Pour calculer le revenu, FashionUnited a pris en compte le nombre de visiteurs que chaque semaine de la mode apporte à la ville, le revenu moyen par visiteur par Fashion week, le coût local des hôtels et de la nourriture, la TVA, les frais de séjour et les impôts des sociétés. Tous les frais sont basés sur une recherche universitaire par rapport à la Fashion week de New York de 2014, qui divise le revenu à partir de plusieurs sources : les lieux, les magasins, les restaurants et les hôtels. La mise à jour de FashionUnited est vérifiée par la municipalité de New York et NYCEDU. Aussi pour certaines villes, dont Londres, Amsterdam, Paris et Berlin, notre étude et nos calculs ont été vérifiés par les municipalités locales.

Les Fashion weeks qui génèrent le plus d'argent

Les 20 premières Fashion weeks classées par revenu, visiteurs et dépenses par visiteur.

Les plus importantes dépenses pour les visiteurs sont les restaurants et les magasins. Il y a par exemple les visiteurs qui achètent peu pendant la semaine de la mode et les visiteurs qui achètent facilement 3 paires de chaussures à 900 euros. De plus, en moyenne, un dîner coûte facilement 60 euros par personne et par nuit. Les taxes de valeur ajoutée et taxe de séjour sont également incluses dans la dépense moyenne par visiteur. Plus de détails sur les sources des prix de l'hôtel, des restaurants et des calculs sont inclus dans les descriptions détaillées ci-dessous.

A New York, 35 pour cent du revenu total provient des lieux de rassemblement. Parce que ce revenu est étroitement lié à l'événement, le pourcentage est lié à la taille de l'événement. Par conséquent, le revenu de toutes les autres Fashion weeks, à l'exception de New York, est calculé en fonction de la taille de l'événement par rapport à New York. Les taxes sont calculées en utilisant les taxes sur les services, dans le pays ou l'état applicable.

A post shared by Fashion Week (@fashion_week) on

Les prix des aliments sont revus chaque année. Le montant des dépenses par visiteur à New York est basé sur le montant dépensé selon l'étude de 2014 et la croissance annuelle de ces coûts selon Numbeo. Les prix des aliments par visiteur, pour les autres villes, sont calculés à l'aide des prix du restaurant de la ville, selon Numbeo, par rapport au montant dépensé sur la nourriture, par visiteur, à New York. Par exemple, en moyenne, un restaurant à Paris est de 32 pour cent moins cher qu'à New York, donc le montant des dépenses par visiteur sur les restaurants à Paris est également de 32 pour cent plus faible. Les taxes sont calculées en utilisant les taxes sur les aliments dans les restaurants, et non les épiceries, dans le pays ou l'état applicable.

Le montant des dépenses par visiteur à New York est basé sur le montant dépensé selon l'étude de 2014 et la croissance annuelle de ces coûts selon Numbeo. Le revenu de détail dans les autres villes est calculé en utilisant le prix des vêtements dans la ville, selon Numbeo, par rapport au montant dépensé pour les vêtements, par visiteur, à New York. Par exemple, les vêtements en moyenne à Paris coûtent 19 pour cent de plus qu'à New York, donc le montant des dépenses par visiteur, sur les vêtements et de détail à Paris, est également de 19 pour cent plus élevé. Les taxes sont calculées en utilisant les taxes sur les biens dans le pays ou l'état applicable.

Enfin, le montant des dépenses par visiteur à New York est basé sur le montant dépensé, selon l'étude de 2014 et la croissance annuelle de ces coûts selon HPI, Trivago, Statista et les rapports des gouvernements locaux. Le revenu d'hébergement dans les autres villes est calculé en utilisant les prix d'hôtel de la ville, selon HPI, Trivago, Statista et les rapports des gouvernements locaux, par rapport au montant dépensé sur les hôtels par visiteur, à New York. Par exemple, en moyenne, une nuit dans un hôtel à Paris coûte 47 pour cent de moins (ce qui est important en raison de multiples attaques terroristes et un dollar américain fort) qu'à New York, donc le montant des dépenses par visiteur, sur l'hébergement à Paris, est également de 47 pour cent inférieur. Les taxes sont calculées en utilisant les taxes sur les services, ou spécifiquement sur l'hébergement, dans le pays ou l'état applicable. En outre, si la taxe de séjour est applicable, le taux du pays sélectionné est utilisé pour le calcul.

Photo : Catwalkpictures, défilé Marc Jacobs AW17