Paris et Berlin proposent un plan de relance de 500 milliards d’euros

Une déclaration commune, une initiative commune. Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont proposé lundi 18 mai un plan de relance en Europe de 500 milliards d’euros en dépenses budgétaires pour faire face à l’impact économique du coronavirus.

Paris et Berlin proposent en effet que ce soutien soit financé par des emprunts de la Commission sur les marchés « au nom de l’Union Européenne ». Ces fonds seront ensuite reversés en « dépenses budgétaires » aux pays européens et « aux secteurs et zones les plus touchés », souligne la déclaration.

« Ces 500 milliards ne seront pas remboursés par les bénéficiaires de ceux qui utiliseront cet argent », a affirmé le président français Emmanuel Macron dans la conférence de presse commune avec Angela Merkel. « Ce ne seront pas des prêts mais des dotations » directes aux pays les plus touchés, a-t-il insisté.

Résilience de l’Union Européenne

L’Union était questionnée, mise à mal, désunie, depuis la crise en Grèce, qui avait mis à jour la douloureuse question de la mutualisation des dettes, les divergences entre les pays du nord et ceux du sud. Puis vint le Brexit. Et le Coronavirus, qui a révélé de grandes disparités dans la gestion de la crise sanitaire.

En plus de son impact économique, cette proposition renforce l’Union Européenne, et notamment son couple leader franco-allemand. La chancelière allemande a affirmé que "l'objectif est de faire en sorte que l'Europe ressorte avec une cohésion renforcée et solidaire de cette crise.

Mais le plus difficile reste à faire : convaincre l’ensemble des Etats membres, négocier à 27. Car ce plan de relance constituerait un pas historique vers la mutualisation de la dette au niveau européen, à laquelle Berlin mais aussi des pays de l’Europe du Nord ont toujours été réticents, pour ne pas dire plus.

Ce plan de relance viendrait s'ajouter au programme d'urgence de 500 milliards d'euros déjà décidé face à la pandémie par les ministres des Finances de la zone euro. Au total l'Europe pourrait débloquer environ 1.000 milliards d'euros.

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

crédit : Union européenne

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS