• Home
  • Actualite
  • Business
  • Réindustrialisation : une année « records » en 2021

Réindustrialisation : une année « records » en 2021

By Julia Garel

8 avr. 2022

Business

Advanced Shoe Factory 4.0 : usine automatisée de chaussures de sport à Ardoix. Crédit : ASF 4.0 (visuel 3D)

Paris -L'année 2021 a été une année de « records » en France pour l'industrie, en matière de créations d'usines, d'emplois ou de relocalisations de production, notamment dans le secteur du cuir et de la chaussure, indique l'indice spécialisé Trendeo publié jeudi soir, qui décèle néanmoins des signaux « inquiétants » pour 2022.

Après une période d'amélioration (2013-2017) suivie d'une dégradation (2018-2020), les créations d'usines ont fortement augmenté en France en 2021, avec un solde positif de 120 usines nouvelles (176 créations et 56 fermetures) note la société de données économiques dans son bilan 2021, intitulé « une année record ».

LIRE AUSSI
Cet article pourrait aussi vous intéresser : Réindustrialisation : le plan France Relance a-t-il atteint son objectif ?

« Il est encore trop tôt pour parler de réindustrialisation, mais on a assisté en 2021 à une reprise dont l'industrie n'est pas absente », indique à l'AFP le fondateur de Trendeo, David Cousquer, qui craint « un ralentissement » en 2022.

« En 2012 et 2017, deux autres années électorales, nous avons constaté que de mauvaises nouvelles comme des fermetures d'usines par exemple avaient été reportées à après la présidentielle », avertit-il, en décelant par ailleurs des « signaux inquiétants » pour le développement de l'activité industrielle : risque de remontée des taux, inflation, ruptures d'approvisionnement.

Réindustrialisation : « l'intensité baisse en 2022 »

L'an dernier les relocalisations d'entreprises, c'est-à-dire les rapatriements de production que des entreprises françaises faisaient elles-mêmes ou sous-traitaient à l'étranger, ont « fortement augmenté » passant de 30 en 2020, à 87 « mais l'intensité baisse en 2022 » note Trendeo.

Avec 32 155 emplois nets créés en 2021, la production industrielle fait presque aussi bien que le numérique (33.535 emplois net créés l'an passé) et dépasse les dix autres secteurs de production étudiés par la société de données économiques Trendeo, dont les services (+28.159 emplois), la logistique (+14.593), les commerces (+4.350), l'énergie et les traitements de déchets (+2.467). Dans l'industrie, le premier secteur créateur d'emplois l'an dernier a été celui du cuir et de la chaussure.

Quelque 5 513 emplois nets ont été créés dans le secteur, après des investissements réalisés par des grands groupes comme LVMH, mais aussi beaucoup par des groupes de maroquiniers plus petits travaillant en sous-traitance pour des grandes marques de luxe comme Arco dans la Vienne, le maroquinier Rioland basé dans l'Indre, ou Tolomei dans la Sarthe. (AFP)

Made In France