SMCP voit ses ventes chuter de près de moitié au 2e trimestre

Paris - Le groupe SMCP, maison-mère des marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot, a annoncé mercredi une chute de près de moitié de ses ventes au deuxième trimestre en raison des mesures de confinement et de l'arrêt des flux touristiques, partiellement compensée en ligne.

Le chiffre d'affaires consolidé a atteint 144,1 millions d'euros, en baisse de 45,8 pour cent en données publiées, précise SMCP dans un communiqué. Cette chute des ventes "reflète l'impact des mesures de confinement dans la plupart des pays pour une grande partie du trimestre et un arrêt des flux touristiques dans l'ensemble des régions", ajoute le groupe, qui avait réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en baisse de 16,7 pour cent à 228,7 millions d'euros.

Or, l'absence durable de touristes pourrait être pénalisante, mais le groupe est désormais "bien équilibré", a souligné le directeur général de SMCP, Daniel Lalonde, lors d'une conférence de presse téléphonique. Là où le chiffre d'affaires de la France contribuait à 70% de l'activité en 2014, il a été ramené depuis à 30 pour cent quand l'Asie est maintenant à 25%, ce qui constitue un "avantage", a-t-il estimé.

De bonnes performances en ligne

SMCP, qui a obtenu fin juin un prêt garanti par l'Etat (PGE) de 140 millions d'euros, explique avoir "partiellement" compensé l'impact de la crise par une bonne performance de son activité en ligne (+32 pour cent), particulièrement en Europe (+39,7 pour cent).

En France, la performance a été relativement "résiliente", malgré le décalage des soldes d'été, note le groupe. Au total, sur le semestre, le chiffre d'affaires s'établit à 372,8 millions d'euros, en diminution de 31 pour cent.

Fin avril, SMCP, dont l'actionnaire majoritaire est Topsoho, une société détenue par le Chinois Shandong Ruyi, avait estimé que compte tenu du niveau élevé d'incertitudes sur la durée de l'épidémie et du contexte économique mondial, il n'était pas pertinent de communiquer des prévisions pour l'année 2020.

Il s'était dit néanmoins "confiant" pour la suite et le déconfinement. Mais, explique le communiqué mercredi, si "en Chine continentale, le groupe a enregistré une amélioration progressive de son chiffre d'affaires au cours du trimestre, renouant avec la croissance au mois de juin", les performances demeurent "contrastées selon les régions".

A fin juillet, avec les réouvertures récentes au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et à Singapour, 99 pour cent des magasins opérés en propre sont désormais ouverts, même si des risques de reconfinement au niveau local persistent. Les marques Sandro et Maje ont été fondées à Paris, respectivement en 1984 et en 1998 par Evelyne Chetrite et Judith Milgrom, qui continuent à en assurer la direction artistique. Pour sa part, la marque Claudie Pierlot, fondée en 1984, a été acquise par le groupe en 2009. En 2019, SMCP s'est porté acquéreur de la marque pour hommes De Fursac.(AFP)

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

Crédit photo : Maje

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS