• Home
  • Actualite
  • Business
  • Transformer l'industrie de la mode en un modèle circulaire : comment les marques créent-elles le changement ?

Transformer l'industrie de la mode en un modèle circulaire : comment les marques créent-elles le changement ?

ACTUALITÉ SPONSORISÉE
By Sponsor

22 mars 2021

Business

Ce n'est un secret pour personne que l'impact environnemental est devenu la priorité de l'industrie de la mode. Si la plupart d'entre nous savent que la “fast fashion” et la production en masse sont des facteurs clés au niveau des problèmes environnementaux (générant environ 10 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone chaque année selon l’IPCC), les consommateurs ont encore du mal à mesurer l'impact qu'ils ont à l'échelle individuelle. Pouvez-vous imaginer qu'acheter 5 ou 6 nouveaux t-shirts équivaut à une empreinte hydrique moyenne de 10 à 20 000 litres ?

De la même manière que nous ne réalisons pas l'impact négatif que nos actions peuvent avoir, nous oublions souvent l'impact positif que nous pouvons créer, simplement en donnant une seconde vie aux vêtements par exemple. Et si nous oubliions la fast fashion ? Et si, pendant une année entière, tout le monde achetait des vêtements d'occasion au lieu de vêtements neufs ? L'impact environnemental serait impressionnant. Il a été estimé que nous pourrions économiser l'équivalent des besoins en eau de toute la Californie pendant 14 ans (13T gallons d'eau), la consommation électrique annuelle de 32 millions de foyers (350 milliards de KwH d'électricité) et 165 milliards de livres de C02 ou comme si toutes les voitures de LA étaient retirées de la circulation pendant 4 ans.

Naturellement, un scénario aussi radical n'est pas réaliste. Dès lors, comment pouvons-nous faire la différence dès maintenant ? L'industrie de la mode est complexe, elle implique une variété de chaînes allant des matières premières à l'élimination des vêtements. Pour parvenir à un processus durable, il faudra apporter des changements à chaque étape. Cependant, certaines mesures ont déjà été prises, dans le but de boucler la boucle et de transformer l'industrie de la mode en une force pour le bien de notre planète.

En commençant par le début de la chaîne d'approvisionnement : la création de tissu. Ici, l'innovation a déjà mené à une solution extensible, le recyclage. Cela peut sembler être une réponse évidente au problème, mais "jusqu'à présent, l'industrie de la mode s'est contentée de faire pousser plus de coton, d'utiliser plus d'eau, de pulvériser plus de produits chimiques et de pomper plus de pétrole pour pouvoir baisser les prix et vendre le plus possible. Le modus operandi a été : plus grand, plus rapide, moins cher et plus de gaspillage", explique Patrik Lundström, PDG de Renewcell, une entreprise basée en Suède. Effectivement en 2015 moins de 1 % de tous les vêtements sont recyclés en vêtements. Pour enfin combler ce fossé et démocratiser le recyclage, la marque émergente Renewcell a développé une technologie permettant de dissoudre le coton et d'autres fibres et de les transformer en une matière première biodégradable appelée pulpe Circulose® . Récemment l'entreprise a également conclu un partenariat avec le groupe H&M marquant un grand pas en avant dans la transition vers une industrie de la mode plus circulaire. Infinited Fiber et Worn Again sont d'autres exemples d'entreprises qui innovent dans ce domaine.

Après la fabrication vient l'emballage. Ces dernières années, nous avons assisté à l'émergence d'alternatives durables aux boîtes en carton et aux emballages en plastique. L'un des fournisseurs de boîtes écologiques les plus importants et les plus fiables est EcoEnclose. Ils offrent des solutions allant du rembourrage biodégradable aux boîtes de marque personnalisées avec de l'encre d'algues pour une expérience d'expédition totalement écologique! D’autres alternatives sont également largement accessibles : les marques peuvent choisir parmi un grand nombre d'entreprises proposant des offres uniques telles que des sacs d'expédition en amidon de maïs entièrement compostables, des alternatives en polyester fabriquées à partir de canne à sucre, des emballages provenant de forêts certifiées FSC gérées de manière écologique, et bien d'autres encore. Même si il est vrai que ces solutions sont plus coûteuses, les avantages en valent la peine. Tout en réduisant la quantité de plastique en circulation, qui peut mettre de 15 à 1000 ans à se décomposer, et en réduisant l'empreinte carbone, un emballage plus vert c’est bon pour les affaires ! Des études ont montré que 49 % des consommateurs sont prêts à payer un peu plus pour un emballage écologique.

Enfin, à la fin de la chaîne d'approvisionnement, il existe des solutions visant à prolonger la durée de vie des vêtements. Celles-ci permettent de réduire la quantité de vêtements qui finissent dans les décharges, tout en s'attaquant au problème de la surproduction. Des modèles émergents comme Reflaunt donnent aux marques la possibilité de proposer des services de revente pour les articles que leurs clients ne portent plus, et permettent ainsi aux passionnés de la mode de concilier plaisir et conscience environnementale. La technologie de Reflaunt facilite la circularité au sein de l'industrie de la mode, mais pour les consommateurs c’est également l’occasion de débloquer un retour sur investissement des pièces qu'ils possédaient tout en leur donnant une seconde vie. De plus, de la même manière que Reflaunt donne lieu à la revente sur plusieurs marchés, la startup permettra bientôt aux clients de recycler leurs articles par le biais de différentes solutions, notamment à travers Yellow Octopus. L'objectif étant de faciliter l'upcycling de tout vêtement auquel ils n'auraient pas pu donner une seconde vie.

Ces innovations donnent beaucoup d'espoir pour l'avenir. Nous avons juste besoin de l'engagement et de l'adoption des services de tous les intervenants de l'écosystème de la mode. Les alternatives écologiques existent, et les leaders d'opinion soutiennent le changement, créant ainsi une dynamique sur laquelle nous pouvons agir. Comme l'a dit Stella McCartney, "L'avenir de la mode est circulaire. Il doit l'être".

Circularité
DURABILITÉ
Reflaunt