L'Association Azzedine Alaïa expose les archives de la collaboration Alaïa x Tati

L’enseigne Tati et ses iconiques carreaux bleus, blancs, roses, sont mis à l’honneur dans la prochaine exposition de l’Association Azzedine Alaïa. En 1991, l’établissement populaire du quartier de Barbès, à Paris, collabore avec la maison de couture et, ensemble, surprennent par leur association décalée. Les archives de cette collaboration singulière seront exposées début juillet sous la lumineuse verrière de l’association créée en 2007 par Monsieur Alaïa.

L'Association Azzedine Alaïa expose les archives de la collaboration Alaïa x Tati

Le couturier tunisien, célèbre pour ses robes sensuels diablement près du corps, s’est approprié la toile à l’imprimé tartan comme il l’aurait fait avec une matière noble. Selon un communiqué de l’association, l’idée de cette collaboration serait partie d’une inspiration du peintre Julian Schnabel qui utilisait cette toile pour ses peintures. À son tour, Azzedine Alaïa, reprend le canevas du cabas Tati pour ses créations et « fait naître des vêtements dans le souvenir des sacs que les voyageurs modestes en partance pour Tunis empoignaient à pleines mains. »

Une collaboration glamour qui fait date

Outre les pièces de la collection printemps-été 1991, l’exposition plonge le public dans la nostalgie glamour des poses déterminées et démarches chaloupées des tops Naomie Campbell, Helena Christensen et Farida Khelfa.

Par la suite, nombre de maisons de mode ont apposé leur logo sur le motif quadrillé de l’enseigne du boulevard Rochechouart : Céline, en 2013, avec Phoebe Philo, Louis Vuitton en 2007 avec Marc Jacobs. Cette suite de créations encanaillées fait de la collaboration entre Alaïa et Tati une date importante dans l’histoire du vêtement, car, avec elle, est venue « une autre pensée sur la mode », comme l’indique le titre de l’exposition.

L'Association Azzedine Alaïa expose les archives de la collaboration Alaïa x Tati

L’exposition ouvrira ses portes du 1er juillet 2019 au 5 janvier 2020, une nouvelle fois, sous la direction d’Olivier Saillard, ancien directeur du musée de la Mode de la Ville de Paris et directeur artistique de J.M. Weston depuis 2018.

Photos : Association Azzedine Alaïa - Thierry Perez/Guy Marineau

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS