• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Africa Fashion Up de retour à Paris, pour une seconde édition

Africa Fashion Up de retour à Paris, pour une seconde édition

By Sharon Camara

20 juin 2022

Mode |INTERVIEW

Facebook Share Africa

En septembre 2022, cinq créateurs émergents venus d’Afrique présenteront leurs collections lors d’un défilé dans le prestigieux hôtel Salomon de Rothschild à Paris. Il s’agira des finalistes de la deuxième édition du concours Africa Fashion Up, initié par le collectif Share Africa.

Afin de sélectionner ces lauréats, un appel à candidature a été lancé du 15 avril au 10 juin dernier. « Une fois l'appel à candidatures terminé, les profils ont été envoyés aux membres du jury afin qu’ils sélectionnent chacun cinq finalistes. Une réunion de délibération a ensuite été organisée pour élire collégialement le “Designer Africain de l'Année”, ainsi que les quatre autres finalistes qui auront l'opportunité de participer au défilé et de suivre le programme de formation et de visites en septembre à Paris », explique à FashionUnited, Fatima Simakan, cheffe de projet marketing et communication de Share Africa. « Le jury se réunira fin juin pour désigner les finalistes qui seront ensuite annoncés courant juillet. Durant l'été, ils suivront un programme de préparation avant leur arrivée à Paris. Le défilé aura lieu le 16 septembre ».

Courtesy of Share Africa

Pour faire son choix, le jury se base sur la qualité des réalisations présentées, le parcours et l’expérience professionnelle, le professionnalisme des visuels fournis, le style et les sources d'inspirations. La capacité à concevoir et à commercialiser les collections est aussi un point important dans le choix final. Parmi les membres du jury, des experts et des professionnels internationaux venus d’entreprises telles que L’Oréal Professionnel, Balenciaga, Galeries Lafayette, Sisley ou encore l’agence Karla Otto. Mais pour l’heure, aucun nom n’a été communiqué : « les membres du jury sont déjà identifiés mais nous ne souhaitons pas les révéler de suite. Ils seront présentés lorsqu'ils auront réalisé leur sélection. Nous pouvons cependant affirmer que ce sont de grandes personnalités du monde de la mode et de la cosmétique avec une grande expérience du milieu », précise Fatima Simakan.

Un autre regard sur la mode africaine

C’est en 2021 que le concours Africa Fashion Up a vu le jour. La première édition a été remportée par le créateur nigérian, Emmanuel Okoro avec sa marque Emmy Kasbit. « Nous continuons à travailler avec lui régulièrement et à le suivre dans ses démarches. Depuis, sa participation au défilé de l'année dernière et le mentorat dont il a bénéficié dans le cadre du programme Africa Fashion Up lui ont permis de gagner en visibilité en Europe. Il sera présent lors du défilé Africa Fashion Up 2022 en tant que créateur confirmé », annonce la cheffe de projet.

Facebook Share Africa

La création du concours est parti d’un constat : « l'industrie de la mode africaine ne cesse d'évoluer et une nouvelle culture s’épanouit, animée par des jeunes créateurs désireux de faire les choses à leur manière. Ces derniers, basés pour la plupart en Afrique, rivalisent par la qualité et la beauté de leurs créations avec les stylistes du monde entier ; encore faut-il qu’ils puissent se faire connaître. La création africaine, encore méconnue du grand public, est de plus en plus dynamique. Son rayonnement croissant se révèle non seulement dans la reprise de ses codes par des marques et des créateurs occidentaux mais aussi dans l’émergence et le positionnement de plusieurs marques africaines à l’échelle internationale. En réunissant la création africaine à Paris, Africa Fashion Up souhaite devenir la vitrine de cette nouvelle mode, portée par une génération de stylistes décomplexés et qui fait la part belle à l’audace, à la couleur et à l’originalité, avec une approche résolument contemporaine.».

Derrière le projet, il y a Valérie Ka, mannequin d’origine ivoirienne, qui a débuté sa carrière en défilant pour Alphadi, à seulement 14 ans. « Je pars seule à Paris à l'âge de 16 ans et signe un contrat avec Michel Levaton, le fondateur de l'agence Metropolitan. Grâce à cela, j'ai eu l'opportunité de défiler pour Yves Saint Laurent, Dior, Lacroix et devenir l'égérie de nombreuses marques (L'Oréal, Black Up, Diesel, Miss Sixty). J'ai été au contact de grands créateurs occidentaux durant ma carrière et j’ai toujours voulu aider les grands talents africains à atteindre la même notoriété. Ce projet, ce n'est pas seulement le mien, c'est celui du continent africain, de ceux qui croient au changement », confie Valérie Ka à FashionUnited.

Africa Fashion Up fait partie de l’initiative Share Africa. Il s’agit d’une plateforme qui organise des évènements et lance des projets visant à mettre en avant l’Afrique et apporter « une vision jeune, créative, innovante et responsable du continent ».

BALENCIAGA
LA MODE EN AFRIQUE