• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Copenhagen Fashion Week : les cinq collections les plus marquantes du PE23

Copenhagen Fashion Week : les cinq collections les plus marquantes du PE23

By Danielle Wightman-Stone

17 août 2022

Mode |EN IMAGES

Image: Ganni by Simon Birk

Après plusieurs éditions phygitales, la Fashion Week de Copenhague a signé son retour pour la saison printemps/été 2023. Organisée dans un esprit de durabilité et autour d’un programme axé sur le meilleur des pays nordiques, elle a réuni des noms établis tels que Ganni et Henrik Vibskov et des talents émergents comme Jade Cropper, (Di)vision et The Garment.

Pour la saison PE23, la capitale scandinave de la mode a présenté 36 marques sur cinq jours. On a ainsi pu noter la présence des labels de mode féminine comme Holzweiler et Gestuz, mais aussi une attention particulière pour le menswear avec Soulland, Martin Asbjørn et Wood Wood.

Cette saison a également été marquée par l’organisation d’un programme mettant en lumière des créateurs émergents, le CPHFW NewTalent, qui soutient A. Roege Hove, Latimmier et P.L.N., ainsi que par un partenariat avec la Semaine de la mode ukrainienne, notamment avec la marque de vêtements durables TG Botanical. D’autre part, le studio de design Ranra, basé à Londres et à Reykjavík, a remporté le quatrième Zalando Sustainability Award, impressionnant les juges par son défilé coloré et branché.

Enfin, la Semaine de la mode de Copenhague a confirmé qu'elle allait bannir la fourrure de toutes les marques et de tous les défilés participants, dans le cadre des efforts continus de l'événement en matière de durabilité.

Les meilleures collections PE23 de la Semaine de la mode de Copenhague

Image: Holzweiler SS23

Holzweiler « In Motion »

La marque norvégienne Holzweiler a donné le coup d'envoi de la Copenhagen Fashion Week en annonçant que le fonds de capital-risque Sequoia Capital China avait acquis une participation majoritaire pour l'aider à accélérer ses ambitions mondiales. Il s'agira notamment de développer ses activités dans les boutiques et les magasins, avec l'ouverture de son premier flagship londonien prévue pour le printemps 2023. Ce nouveau point de vente sera probablement lancé avec la collection PE23 « In Motion », qui s’est caractérisée par un sentiment de légèreté, animé par des vibrations nomades et utilitaires, dans une palette de couleurs élémentaires inspirées par le monde naturel.

Image: Holzweiler

Parmi les pièces pour femmes, on retient d’une robe fabriquée à partir de parachutes recyclés et dont la traîne prend forme de façon innovante à partir des plis d'une voile usagée - donnée par le spécialiste norvégien du sport Skyvoss - attaché au corps par un corset en macramé. D'autres tenues présentaient des coutures apparentes brutes, un clin d'œil aux cordages des parachutes, et des robes étaient confectionnées dans une maille nouée à certains endroits. Parmi les autres looks phares, citons les gilets matelassés avec rembourrage protecteur, les pantalons cargo aux multipoches agencés autour de la cuisse et les pièces vaporeuses superposées à des pantalons en mousseline flottante.

Image: Holzweiler

Du côté du menswear, on note : des vestes de pilote fabriquées en cuir végétal brillant, des basiques de la garde-robe comme des gilets, des trenchs craquants et des shorts longs, tandis que des tailleurs évasés et des chemises bowling offraient une certaine jeunesse aux silhouettes.

Image: Ganni by Simon Birk

Ganni « Joyride »

La plus connue des marques scandinaves, Ganni, a clôturé la semaine de la mode de Copenhague par un défilé en plein air sur le thème des années 1990, une lettre d'amour à la ville, avec des mannequins sur des vélos BMX portant des couleurs vives et des paillettes. Le trajet quotidien, que ce soit pour se rendre au travail ou à un rendez-vous, a été le point de départ créatif de la collection PE23 de Ganni. L’inspiration s'est traduite par des robes moulantes, des vestes ultra-courtes, de longues jupes de campagne inspirées de l'Ouest, des blouses paysannes rétrécies et un power suit rose fluorescent.

Image: Ganni by Simon Birk

«Cette collection est vraiment à propos de ce sentiment. Nous l'avons appelée Joyride parce que Copenhague est l'endroit où se trouve notre cœur », explique Ditte Reffstrup, directrice de la création de Ganni, dans les notes du défilé. « Il y a un sentiment que je ne peux pas vraiment expliquer lorsqu'on se trouve en ville en été, l'énergie palpite, elle fait vraiment battre le cœur. Cela nous a fait penser au rythme de notre cœur et au battement que l'on voit sur un moniteur d'hôpital. Cette ligne est si belle - c'est la vie. Nous avons utilisé cette ligne de vie comme un symbole à travers la collection, des lignes ondulées sur les cols et les ourlets inspirés par un battement de cœur. »

La collection SS23 a également présenté plusieurs collaborations, dont des pièces en denim avec Levi's colorées par des teintures naturelles et des vêtements recyclés avec Barbour, Ganni insufflant une nouvelle vie aux vestes Barbour Re-Loved (la première collection Re-Loved sera mise en vente en octobre). Ganni a également dévoilé sa troisième collaboration avec la marque islandaise de patrimoine 66°North, avec un pantalon, une veste, un chapeau et deux vestes en Neoshell fabriqués exclusivement à partir de stocks de tissus inutilisés, ainsi que des matériaux recyclés comme le nylon et le polyester.

Image: Ganni by Simon Birk
LIRE AUSSI
Cet article pourrait vous intéresser : Ganni dévoile ses nouvelles collaborations
Image: OpéraSport

OpéraSport

La marque émergente OpéraSport, basée à Copenhague et Paris, a présenté son tout premier défilé avec une collection PE23 inspirée des sculptures qui ornent les deux villes tout en rendant hommage à la place qu'elles occupent actuellement dans leur vie de mère.

Le résultat est une collection forte et sexy dans une palette de couleurs douces, rose soleil et violet, avec des robes en maille à découpes sur le devant, des blouses à manches bouffantes, des crop-tops froncés, de longs trenchs en cuir et un tailleur matelassé gris métallique.

Image: OpéraSport

OpéraSport a également présenté un projet de collaboration avec le mannequin britannique Alva Claire, une collection capsule size-inclusive, inspirée de ses pièces vintage préférées, combinée à l'ADN de la marque, à savoir des classiques et des matières recyclées. La capsule de 12 pièces, qui va du XS au 2XL, fusionne des styles classiques, sportifs et faciles à porter avec des coupes contrastées sexy, notamment un sweat-shirt unisexe et un sac matelassé.

Image: OpéraSport

«Nous avons abordé ce projet avec beaucoup d'humilité, puisqu'il s'agit de notre premier défilé, et nous avons donc réfléchi à chaque détail, afin que tout se rejoigne dans une unité distinguée », ont déclaré les fondatrices d'OpéraSport, Awa Malina Stelter et Stephanie Gundelach, dans les notes du défilé.

Image: Jade Cropper SS23

Jade Cropper «Future Vintage»

Le talent suédois Jade Cropper est une créatrice émergente qui innove le style scandinave grâce à ses créations déconstruites et à son style sans complexe qui attire un public plus jeune. « Future Vintage », la deuxième collection de Jade Cropper, s'inspire des études photographiques de sa mère sur les feuilles et les fleurs en décomposition et de la beauté de l'imparfait.

Image: Jade Cropper SS23

Dans les notes du défilé, Jade Cropper a déclaré : « Je suis quelqu’un d’assez introvertie et la mode est devenue ma façon de m'exprimer. En utilisant des références visuelles tirées des photographies de ma mère, j'ai conçu cette collection dans le processus de sa création, poussée par la curiosité et l'exploration des manipulations de matériaux ».

«Plus que jamais, j'ai embrassé et accueilli le désordre naturel de mon processus créatif et le résultat visuel affiche ces imperfections et déséquilibres donnant quelque chose d'abrasif. »

Image: Jade Cropper SS23

Le résultat est une collection PE23 pleine d'assurance, avec des robes moulantes et près du corps qui exploitent la tendance actuelle du passage à l'an 2000 avec des découpes complexes, ainsi que des pièces en denim blanchi et teint à la main, des mailles fines monogrammées et dégradées, des mailles et du cuir abîmés et des modèles avec de larges ourlets et des attaches non conventionnelles.

Chacune des pièces présentées a été fabriquée à la main par Cropper dans son studio de Stockholm, avec des denims, des tricots et des jacquards imprimés en Circulose, une fibre entièrement fabriquée à partir de déchets textiles. Parmi les autres éléments durables, citons le cuir provenant de deadstocks et des tissus imprimés en Tencel.

Image: (Di)vision SS23

(Di)vision

La marque de streetwear recyclé (Di)vision a organisé un défilé mixte dans un bois éclairé par des lampes en forme de champignon, en prenant comme point de départ le film de Francis Ford Coppola « Apocalypse Now » de 1979. La collection PE23 développe les thèmes difficiles du film, de la guerre à son impact psychologique sur les gens, ce qui, selon le duo de designers Simon et Nanna Wick, « semble très pertinent dans le monde actuel marqué par le conflit ».

Le sentiment «faites l'amour, pas la guerre » s'est traduit par l'esprit libre de la collection. Ils ont retravaillé l'esthétique militaire, transformant les surplus d'équipement militaire en mini-robes à lacets, vestes oversized, pantalons et sacs fourre-tout, ainsi qu’un patchwork en cachemire, des robes à manches cloches et des jupes, robes et vestes en denim rapiécées.

Image: (Di)vision SS23
(Di)vision déclare que l'utilisation de stocks d’équipements militaires est conforme à l'engagement de la marque de travailler avec des tissus hors d'usage et de recycler autant que possible, mais elle admet que le défi de produire à plus grande échelle et à moindre impact l'oblige à rechercher constamment de nouvelles sources de matières. C'est pourquoi elle a développé certaines pièces à partir de tissus d'intérieur en collaboration avec la maison de design Gubi.

La Semaine de la mode de Copenhague revient du 31 janvier au 2 février 2023.

Image: (Di)vision SS23

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.com. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

COPENHAGEN FASHION WEEK
SS23