Equitation: Hermès, fidèle serviteur du cheval

Au coin du Faubourg. Une maison illustre teintée d'orange. Dans les étages, au-dessus de la boutique où se pressent les clients venus rêver d'un "carré", des artisans fabriquent des selles de cheval: depuis 1880, Hermès s'attèle à équiper les équidés, sports ou loisirs, dans ses ateliers d'origine.

C'est une effervescence toute relative dans ce lieu emprunt d'histoire mais au 24 de la rue du Faubourg Saint-Honoré, les ateliers sellerie tournent à plein régime. Tout le monde s'affaire sur le dernier modèle de selle de saut d'obstacles, Hermès Vivace, une création présentée lors du Saut Hermès et signée Laurent Goblet, sellier depuis 42 ans.

"L'important c'est de conserver les techniques. J'ai passé mon temps à les transmettre, à les conserver, même à les améliorer. Je ne suis pas contre l'innovation, si le fil nylon est plus résistant, il faut le mettre. Chez Hermès, il y a du savoir-faire, du faire-savoir et savoir ce que l'on fait", explique à l'AFP le maître sellier, qui conçoit ses selles avec des cavaliers professionnels partenaires.

Hermès emploie 23 artisans, des femmes et des hommes qui s'appliquent à fabriquer des selles sur le mode de l'artisanat d'excellence: personnalisation du style, utilisation de la technique du point sellier (un point fait avec 2 aiguilles et 1 même fil) et des semences tapissier (clou à tête plate) préférées aux agrafes.

400 selles par an

Chaque année, environ 400 selles sont fabriquées, pour un nouveau modèle qui sort à peu près tous les trois ans. Il faut compter environ 6.500 euros pour un modèle parmi les plus populaires. Chaque artisan s'occupe de sa selle du début jusqu'à la fin - à l'exception de la coupe - ce qui vaut une trentaine d'heures de travail par objet. Chaque selle porte un numéro et est répertoriée avec toutes ses caractéristiques dans des registres, écrits à la main et rangés dans des armoires vitrées dans l'un des principaux ateliers. Les registres vont de 1909 à aujourd'hui. Il est possible de faire refaire une selle juste en donnant son numéro, quelle que soit sa date de fabrication.

Et les selles Hermès durent longtemps ! "Nous avons eu une selle datant de 1929 revenue pour réparation. Nous avons même eu une selle amazone du tout début du siècle", raconte Léopold Vincent, responsable de l'atelier.

Dans son petit bureau lumineux, Laurent Goblet, habile de ses mains dès le plus jeune âge alors qu'il faisait lui-même ses jouets, s'active déjà sur un nouveau modèle.

"Le grand plaisir de l'artisan c'est qu'on part de rien et après on a un objet que nous avons fait. C'est magique. Quand on le dessine, qu'on y réfléchit, c'est le graal", confie le natif de Chantilly, qui ne connaissait pas grand chose des activités de la maison Hermès lorsqu'il a débarqué à 17 ans à Paris pour se faire embaucher après ses trois années en école de cuir.

Des harnais raffinés

C'est en 1837 que Thierry Hermès crée sa "petite entreprise" pour fabriquer des harnais à la belle époque du transport à cheval. Son propos était déjà de se distinguer avec des harnais au style élégant et raffiné. Pari gagnant avec une clientèle aisée. Son fils Charles-Emile prend les rênes et diversifie les activités avec de la maroquinerie et des selles. En 1880, il acquiert l'immeuble du Faubourg Saint-Honoré pour y installer ses ateliers.

Mais il faudra attendre la troisième génération pour voir la maison se développer dans d'autres secteurs d'activité, grâce à Emile-Maurice Hermès, petit-fils du fondateur, qui n'a pas voulu lâcher malgré la révolution automobile ou la guerre de 14-18.

"Seul Emile-Maurice a cru en l'avenir pour la maison, il s'est lancé dans une politique de développement, de création de nouveaux ateliers, on s'est mis à faire des montres, de la couture grâce à un brevet qu'il avait acquis, celui de la fermeture éclair", raconte Ménéhould De Bazelaire, directrice du patrimoine culturel chez Hermès.

Et puis en 1937, le gendre de Emile-Maurice Hermès, Robert Dumas, a une idée de génie: un carré en soie imprimé...(AFP)

Photo: Hermès
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS