• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Quelles sont les ambitions du nouveau label Low Impact ?

Quelles sont les ambitions du nouveau label Low Impact ?

By Julia Garel

30 oct. 2020

Mode

L'histoire a débuté lors de la première vague de la Covid-19, avec la production de millions de masques lavables sur le territoire français. Un groupement d’ampleur nationale, rassemblant des PME du textile, des entreprises d’insertion et des entreprises adaptées voyait le jour sous le nom de Projet Résilience et par l'intermédiaire de l’AgenC. Puis, en juin, l’organisation donnait lieu à l'atelier-pilote R3, visant alors à « ranimer l’industrie textile française » et à « faire, de nouveau, rayonner son aura économique et sociale », indiquait Projet Résilience dans un communiqué. Le mois d’octobre marque la troisième étape dans l’histoire de ce vaste projet avec l’inauguration de Low Impact.

Qu’est-ce que Low Impact ?

Low Impact est « un label local, social et durable, à travers lequel Projet Résilience promet de devenir le premier producteur européen de t-shirts », déclare le groupement national dans un communiqué.

Fort des 2 000 emplois formés et qualifié pour la fabrication des masques en tissus, Projet Résilience compte utiliser cette main d’œuvre pour confectionner des t-shirts en coton, en lin et conçus dans des mélanges de fibres innovants. L’idée est donc de relocaliser la production d’une pièce massivement « importé en France, à hauteur de 650 millions de pièces/an », précise l'organisation.

Carol Girod, co-fondatrice de Projet Résilience et Low Impact déclare : « S’affranchir des calendriers textiles traditionnels pour privilégier celui des moissons, des semences, des récoltes et ainsi fédérer toutes les initiatives locales qui s’engagent à réduire leur impact sur notre écosystème : voilà les piliers de Low Impact ».

Christophe Lépine, co-fondateur de Projet Résilience et Low Impact, ajoute : « Le t-shirt n’est que le début de notre histoire. La collection Low Impact s’élargit progressivement afin que les marques et corporations françaises puissent revendiquer le choix de pièces locales, éco-conçues et solidaires ».

Les premiers t-shirt griffés Low Impact ont été présentés début octobre dans une galerie d’art du 3ème arrondissement de Paris.

Crédit : Low Impact