Chanel crée un poste dédié à l’inclusion et à la diversité et tire un trait sur ses faux pas

Afin d’améliorer l’inclusion et la diversité au sein de l’entreprise, Chanel vient de créer un nouveau poste et fait de Fiona Pargeter la première responsable de la diversité et de l'inclusion. Son rôle ? Éviter à l’entreprise tout éventuel faux pas qui pourrait offenser les consommateurs en raison du sexe, de l’appartenance ethnique, de la religion ou de la sexualité. L’annonce a été révélée par Business of Fashion.

Selon son profil Linkedin, Fiona Pargeter occupait auparavant un poste similaire chez Swiss Bank UBS. Elle a rejoint la société il y a près de 20 ans et a commencé à se consacrer à la promotion de la diversité et de l'inclusion en 2009.

Chanel a déclaré à BoF que la nomination de Fiona Pargeter est un signe de « l’engagement de la marque et de l’importance de ces questions pour la maison ». Karl Lagerfeld, directeur artistique de longue date de Chanel, décédé en février, a souvent suscité la controverse avec ses remarques - aussi appelées « karlismes » - au sujet de la beauté des femmes et de leur poids. « Personne ne veut voir des femmes rondes dans la mode », avait-il déclaré dans un épisode de l’émission Le Grand 8. Commentant les effets du mouvement #MeToo sur l'industrie de la mode, Lagerfeld avait aussi confié au magazine Numero : « Si vous ne voulez pas qu'on vous tire sur la culotte, ne devenez pas mannequin ».

L'ancien créateur de mode a également provoqué l'indignation en partageant ses opinions sur l'immigration. Il avait ainsi critiqué la chancelière allemande Angela Merkel sur le plateau de l’émission Salut les terriens et déclaré : « On ne peut pas - même s'il existe des décennies entre eux - tuer des millions de Juifs pour pouvoir faire venir des millions de leurs pires ennemis après ».

Expert en inclusion et en diversité : un poste de plus en plus répandu

Il semble donc que, pour la maison Chanel, l’après Lagerfeld soit synonyme de mesures visant à répondre à la demande croissante des consommateurs pour un impact social positif. Une orientation déjà adoptées par de nombreuses maisons de mode. À la suite d'un tollé suscité par un sweat à capuche agrémenté d’une corde et d’un nœud coulant, Burberry avait annoncé en février qu'il constituerait un conseil consultatif composé d'experts externes, spécialisés en matière d'inclusion et de diversité. La maison britannique a ainsi fixé des objectifs concrets pour accroître la diversité de ses effectifs et dispenser à ses employés une formation sur la diversité et l'inclusion.

De même, Gucci a promis d'embaucher des directeurs pour l'inclusion et la diversité aux niveaux régional et mondial, ainsi que pour la mise en place d'un programme de bourses d'études en design multiculturel. Ces mesures ont été prises après les accusations visant un pull aux références « Blackface ». Prada a également été accusé des mêmes erreurs avec la vente de porte-clés aux traits caricaturaux . Suite à la polémique, la maison italienne avait annoncé la création d’un conseil consultatif sur la diversité et l'inclusion dirigé par des artistes et activistes, Theaster Gates et Ava DuVernay.

Photo : Chanel sunglasses SS18, source Chanel website

Cet article a été écrit pour FashionUnited.uk. Cet article a été traduit et édité en français par Julia Garel.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS