Éric Bergère nouveau directeur de collection d’Inès de la Fressange

Le créateur rejoint la marque de mode parisienne et signe la collection été 2018. Inès de la Fressange reste la directrice artistique.

« J’ai rencontré Inès alors qu’elle était top model dans les années 80, confie Éric Bergère. Puis, alors que j’étais styliste chez Hermès de 1980 à 1988, elle fut notre mannequin fétiche. Enfin, quand elle a lancé sa marque, j’ai travaillé à ses côtés pour le lancement, je dirai qu’elle est mon porte-bonheur ». C’est en ces mots que le créateur explique sa venue au sein de la maison parisienne qu’il a rejoint il y a peu.

Valoriser l'esprit parisien

À son actif, la prochaine collection été 2018 inspirée par les 60’s twisté avec l’esprit parisien si cher à Inès de la Fressange. « Celle-ci sera en boutique d’ici la fin de l’année et nous travaillons en ce moment sur l’automne-hiver 2018-2019 », souligne Éric Bergère. Question organisation, le créateur, qui vit désormais à Arles, vient 3 jours par semaine à Paris pour réfléchir aux prochaines inspirations avec Inès de la Fressange. « Chaque saison nous travaillons sur environ une douzaine de silhouettes déclinées en plusieurs coloris et matières, explique le directeur de collection. Je viens souvent avec des pièces d’archives ou chinées aux puces, Nous partons d’une influence et avons souvent les mêmes coups de foudre. Nous réalisons ensuite deux séances d’essayages ». Une machine bien rodée qui permet à Inès de la Fressange de s’occuper en parallèle de la communication de la marque et de diverses collaborations. « J’apporte mon expertise, poursuit-il. Imaginer une collection ce n’est pas que ludique, il faut construire le plan de celle-ci et imaginer des pièces pour des femmes qui n’ont pas forcément sa silhouette. »

Pour l’hiver 2018, Éric Bergère planchera aussi sur une gamme de gants et de chaussures, tout en donnant son avis sur la maroquinerie qu’il ne dessine pas.

Éric Bergère nouveau directeur de collection d’Inès de la Fressange

Un créateur aguerri

Pendant plus de 30 ans, Eric Bergère a assumé des fonctions de directeur de création successivement pour les maisons Hermès et Lanvin, avant de créer sa propre marque éponyme (1995-2002). Puis la marque Burton of London le recrutera comme directeur artistique pendant deux ans. Son dernier poste l’a amené chez Francesco Smalto où il s’occupa de la création pendant deux ans également et pris fin le 31 octobre 2017. En parallèle, depuis 30 ans, il effectue des missions de consulting au Japon pour des marques de mode. Un marché qu'il connait très bien.

Une boutique-galerie dans le sud

Enfin, nouvelle étape depuis mai dernier à Arles où il a ouvert une boutique-galerie avec son partenaire décorateur et photographe. Baptisé Dou Bochi, du nom de son mas en Camargue, l’endroit mêle objets de déco et surtout tenues en matières naturelles (voile de lin) dessinées par le créateur. « Les pièces ont un côté artisanal qui me convient bien et les clientes peuvent faire personnaliser certains détails, souligne Éric Bergère. Ce sont des looks décontractés qui siéent à un certain art de vivre en Camargue. »

Photos : Portrait d’Éric Bergère par Antoine Rambourg – Collection Inès de la Fressange P/E 2018.