Julien Tauvel, le co-fondateur d’Imprudence, un studio de créatrice et de prospective, nous parle de nos corps numérisés et décrypte les notions de convention (les règles qui dessinent la norme) et de beauté. Lors de la conférence donnée à l’IFM il revient avec un sens critique sur le mythe de l’intelligence artificielle, sur les filtres Instragram, sur les Social Media Fembot, sur les capteurs qui mesurent nos corps via nos smartphone et la recherche de perfection qu’ils induisent. Autant d’outils qui amènent à des dérives (la dysmorphobie snapchat) mais ouvrent également sur une production innovantes, et parfois plus durable, comme les collections digitales.

Enrichi de nombreux exemples (plusieurs noms de nouveaux influenceurs sont donnés), le podcast nous apprend « comment les outils numériques peuvent être détournés pour créer de nouveaux imaginaires singuliers et réinventer le visible. » (IFM)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS