Pour conjurer la crise, Le Bon Marché mise sur la chromothérapie

L’humour et la couleur ont toujours été les meilleurs remèdes à la sinistrose et aux doutes que suscitent inévitablement les périodes de crise. Le célèbre grand magasin de la Rive Gauche - qui contrairement au Printemps et aux Galeries Lafayette, a obtenu l’autorisation de rouvrir ses portes le 11 mai - le sait mieux que quiconque : aussi a t’il misé avec justesse sur le pouvoir curatif des couleurs. Cette chromothérapie de luxe fait l’objet d’une nouvelle exposition qui a débuté le samedi 16 mai dernier au Bon Marché Rive Gauche et à La Grande Epicerie de Paris.

Simplement baptisée « En Couleurs », cette exposition fait déferler de puissantes vagues d’optimisme dans tous les univers du magasin par le biais de nuanciers éclatants et d’ornements hyperpigmentés . Comme à son habitude, l’établissement a demandé à ses marques partenaires de concevoir pour l’événement des créations exclusives dans les domaines de la mode, de l’accessoire, du bijou, de la beauté, de la maison, de l’enfant et de l’alimentation.

Pour conjurer la crise, Le Bon Marché mise sur la chromothérapie

Cette célébration s’articule essentiellement autour de deux thèmes majeurs : d’une part l’hommage à l’artisanat qui se matérialise par un florilège de broderies, de vanneries, d’impressions tie & dye, de techniques traditionnelles revisitées ; et d’autre part, par la mise à l’honneur de « l’attrape-rêves » qui s’exprime par des produits teintés de poésie et d’onirisme.

Hommage à l’artisanat

Parmi les marques phares mises en avant, figurent, pour l’hommage à l’artisanat, Loewe et Paula’s Ibiza qui sont les invités d’honneur : leurs univers joyeux se fondent dans une collection capsule, pour femmes et pour hommes, exposée sur toute la trémie du deuxième étage. L’hommage à l’artisanat fait la part belle aux créations d’Antik Batik, de Farm Rio, de Jérôme Dreyfuss, de Hogan et Philippe Model. Des marques provenant de tous les continents ont également été sélectionnées : Guanabana et ses accessoires réalisés à la main en Amérique du Sud, Ancient Greek Sandals, Heimat Atlantica et ses sacs en raphia, cuir et céramique fabriqués sur la côte Atlantique de l’Espagne et du Portugal, le savoir-faire grec de la broderie de sneakers Amrose.

Autre thème majeur de l’exposition, la figure de l’Attrape-rêves inspire des créations exclusives signées Mira Mikati, Staud, Forte Forte, Evi Grintela, Rixo, Yvonne S ou Pierre-Louis Mascia. Ce thème permet également de mettre en avant de multiples possibilités de personnalisation : le cabas de Vanessa Bruno se laisse ainsi réinterpréter à volonté. Il offre enfin aux créateurs joailliers de très belles possibilités d’expression. On pense notamment aux joyaux sensuels et multicolores de Selim Mouzannar, de Jacquie Aiche, d’Atelier Paulin et de Celine Daoust. En beauté, l’accent est mis sur les produits déclinés en colorama: les masques When, les brosses Foreo, les soins Seoulista. A noter également pour l’homme : la collection capsule exclusive présenté par Paul Smith avec la marque Liberty. Et pour les enfants, la collection capsule de swimwear née de l’association entre Eres et Bonpoint.

Crédit photo : Le Bon Marché Rive Gauche

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS